Publié le: lun, Fév 10th, 2020

Trafic de visas : L’histoire d’un “concert” du Djoloff Band en Italie

Share This
Tags

“Comme dans l’affaire Bougazelli, la Section de Recherches a misé sur le renseignement pour cerner Djidiack Diouf et Cie. Mais, contrairement à ce qu’on pourrait croire, le manager de Viviane n’est pas le cerveau de cette rocambolesque affaire. Il s’agit de Petit Mbaye qui se disait promoteur de spectacle. Écroué à Dubaï pour escroquerie portant sur 200 millions de F cfa, l’homme, revenu à Dakar, a trouvé un moyen bien particulier pour se remplir les poches : créer de faux concerts de Viviane Chidid, avec la complicité de Djidiack Diouf. Le modus operandi était bien rodé. Petit Mbaye invente donc un faux concert de Viviane en Italie, Djidiack Diouf confectionne un faux contrat avec le cachet du Djoloff Band et établit la liste des “membres de l’orchestre” devant accompagner la reine du Djoloff Band pour la déposer à l’ambassade”, révèle, dans sa livraison de ce lundi, le quotidien Libération.
Le journal d’en rajouter une couche : “Sauf que sur la liste le “guitariste” ou le “percussionniste” sont des candidats au voyage qui déboursaient entre 3 et 4 millions de Fcfa.
La Section de Recherches de la gendarmerie de Colobane, qui avait reçu des renseignements sur les activités de ce réseau, a longuement filé la bande avant de la cerner dans un cybercafé de Liberté VI où Petit Mbaye et deux “membres de l’orchestre” de Viviane s’étaient rendus pour imprimer des passeports. Djidiack Diouf sera cueilli plus tard.
Les deux candidats au voyage ont fait des aveux explosifs lors de leurs auditions sous le régime de la garde à vue. Viviane Chedid, qui a été interrogée comme témoin, était sous le choc. D’autant plus qu’elle n’a jamais signé un contrat pour un concert en Italie comme elle l’a confié aux enquêteurs”.

A propos de l'Auteur

-