Publié le: mer, Déc 11th, 2019

Rufisque / Le cri du cœur des impactés du TER : “Si rien n’est fait, l’hippodrome Tanor Anta Mbakhar risque de disparaitre” (M. Ousseynou Seck)

Share This
Tags

L’hippodrome Tanor Anta Mbakhar de Rufisque qui existe depuis 1904, est un patrimoine historique pour la population Rufisqoise. Cependant avec les travaux du TER, ce site risque de disparaitre. C’est ainsi que le collectif “Domo Teuguedj” s’est levé ce mardi 10 décembre à l’hippodrome Tanor Anta Mbakhar pour faire valoir leur droit. Envahi par la colère M. Ousseynou Seck avertit : “si rien n’est fait, l’hippodrome Tanor Anta Mbakhar risque de disparaitre, le ministre des sports ainsi que Cheikh Tidiane le chargé des infrastructures n’ont absolument rien fait pour nous.” Il a également demandé au chef de l’État de les aider. Selon Assane Diongue, “l’hippodrome était constitué de beaucoup de terrains de Football qui permettaient aux clubs de “navétanes” de s’entraîner ici. Toutes ces équipes ont joué difficilement parce qu’ils avaient complètement perdu leurs terrains dû aux travaux du TER. Une soi disante passerelle a été construite, mais ne répond pas aux normes, car il n’y a ni sécurité ni lumière. Les élèves ont des difficultés pour accéder à leurs établissements respectifs car le chemin a été complètement bloqué.” Il ajoute : ” le TER nous a enterré car aujourd’hui même pour se rendre à la route nationale, les habitants de Castors et Arafat rencontrent d’énormes difficultés”, a t-il conclu.

A propos de l'Auteur

-