Publié le: ven, Mar 13th, 2020

Rennes. Rap, danse, street art… Tout ce qu’il faut savoir sur le festival Urbaines

Share This
Tags

Rennes. Rap, danse, street art… Tout ce qu’il faut savoir sur le festival Urbaines

La 11e édition du festival Urbaines rentre dans le dur, ce jeudi 27 février 2020. Concerts, performances, expositions, projections, stages et rencontres vont s’égrener au fil des dix prochains jours, dans différents lieux de la métropole rennaise.

« L’appel à la danse », long-métrage de Diane Fardoun, Pierre Durosoy, Hugo Bembi et Julien Villa, est projeté le 4 mars, à 19 h, au Triangle. | DR

Une ode à la culture urbaine…

L’événement, dont la gestion est revenue cette année au centre d’information jeunesse 4bis, promeut la culture urbaine « sous toutes ses formes », explique Sarah Regnault, en charge de la communication.

Le street art est aussi à l’honneur du festival rennais Urbaines. | DR

De la danse au rap en passant par le street art, les sports de rue et la glisse, il offre la possibilité, pendant dix jours, de « voir, de pratiquer, d’écouter et d’échanger sur les pratiques et tendances urbaines, d’aujourd’hui et de demain ».

… et aux jeunes

Les jeunes ont été associés à l’élaboration d’une partie de la programmation. Parmi les nouvelles propositions, on compte, notamment, un forum des métiers du sport, de l’animation et du numérique, place Sarah-Bernhardt, le 6 mars, de 15 h à 20 h.

Un tremplin pour les jeunes talents rennais

Le festival Urbaines entend « prouver le dynamisme de la scène musicale locale », souligne Sarah Regnault. Les nouveaux espoirs du rap rennais se taillent la part du lion avec deux concerts Urbanorap party 4 à l’Antipode, le 29 février, à 20 h, et le All starz session, le 7 mars, à 20 h, au 4bis. Ils pourront, en amont de cette dernière soirée, rencontrer et échanger avec des producteurs, réalisateurs, studios et médias lors de « Rennes Connexion ». Un petit coup de pouce pour les aider à « percer ».

Plusieurs temps forts

Le 27 février marque le lancement de cette 11e édition. La « pratique d’asphalte » prend ses quartiers ce jour-là, de 13 h à 19 h, sur l’esplanade Charles-de-Gaulle. Au programme : du Parkour, de la glisse, de la danse et des performances, sans oublier le tournoi de street soccer. Viendra ensuite la soirée d’inauguration, au 4bis, de 18 h à 21 h, où de jeunes artistes, comme Elle B. Tellor, Th3odorare et Roazone Crew, défileront au micro pour présenter leurs créations. En clôture : un open-mic animé par Démozamau.

Autre temps fort : une balade street art à vélo, le 1er mars. L’occasion de partir à la découverte des fresques rennaises, dans le cadre d’une visite guidée. Le match de basket de NBA des Sixers contre les Clippers sera retransmis en début de soirée, au 4bis.

« Un dimanche à l’Arsenal » est un après-midi dédié à la glisse urbaine, au plus grand street park de Rennes. | ESTELLE BOUE

La journée de clôture le 8 mars respectera le triptyque du festival : « voir » avec la projection du film Rize, aux Champs libres, à 16 h ; « pratiquer » lors d’un après-midi dédié au roller, à la patinette et au skate, au street park de l’Arsenal, le plus grand de Rennes, de 13 h à 18 h, et enfin « écouter », au cours d’une soirée house au 4bis, de 18 h à 22 h. La quasi-totalité de la programmation du festival est gratuite.

A propos de l'Auteur

-