Publié le: ven, Nov 8th, 2019

“Punissons-la”: Booba et d’autres rappeurs réagissent aux propos chocs de Zineb El Rhazoui

Share This
Tags

Zineb El Rhazoui a choqué une partie de l’opinion publique après ses propos sur les banlieues où elle conseillait aux policiers victimes de guet-apens de tirer à balles réelles sur les “racailles”. Plusieurs rappeurs dont Booba ont réagi en la menaçant et en appelant à la “pourrir” sur les réseaux sociaux. Ce mardi matin, l’ex-journaliste de Charlie Hebdo avait appelé la police à tirer “à balles réelles” sur les “barbares” en réaction aux violences urbaines qui émaillent plusieurs banlieues en France. 
Cette phrase a suscité la controverse. La polémiste fait même l’objet de menaces et de commentaires acides émis de la part de plusieurs rappeurs français. Sur un post Instagram, Booba a appelé à “pourrir la vie de cette grosse mer** puante”, avec des hashtags ouvertement grossiers. Plusieurs rappeurs connus ont réagi en commentaire comme MAES ou Niska. “Roh elle, elle abuse du baille la p**ta”, a notamment écrit ce dernier. Dans une storie, le plus célèbre des rappeurs français a également posté une photo de Zineb El Rhazoui tenant un pistolet dans chaque main. “Oh put***, mais c’est qu’elle est sérieuse cette suc**** d’empereurs Romains !!!”, est-il écrit, accompagné du hashtag #punissonsla. 
 “Quel pays de fou”
 Mais ce n’est pas les seuls artistes qui ont donné leur avis sur ces propos. Sur Twitter, d’autres rappeurs se sont manifestés. “Pouahaha elle a craqué la poto comment en 2019 y’a des gens qui arrivent à penser ça ?! Quel pays de fou”, s’est indigné PLK. Sam’s, un artiste qui cumule plusieurs millions de vues sur YouTube avec PLS, en duo avec Sofiane, a également été choqué. “Elle est supra giga bête, c’est fascinant mais je vous jure moi je suis persuadé qu’on l’a briefée pour atteindre ce niveau de stupidité, Zineb El Rhazoui, allez, avouez?”, s’est-il interrogé. 
Pas de regrets pour Zineb El Rhazoui
 Rappelons que samedi soir, à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, des policiers et des pompiers ont été pris pour cible par des jets de cocktails molotovs et des mortiers d’artifice. Le chapiteau d’une école de cirque a également été incendié. Évoquant un acte “odieux et inacceptable”, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a assuré mardi que “justice serait rendue (…), souhaitant apporter, avec ses collègues ministres, un “message de fermeté” et “d’espoir”. De son côté, face à Audrey Crespo-Mara, Zineb El Rhazoui n’a pas exprimé de regrets sur son dérapage. “Ce que je regrette, c’est que dans ce pays cela ne choque personne que la police doive accompagner les pompiers lorsqu’ils interviennent pour éteindre un incendie.” L’écrivaine n’est pas à sa première polémique. Début octobre, elle avait qualifié l’éditorialiste Jean-Michel Apathie de “collabo”, ce dernier ayant appelé les médias à boycotter Eric Zemmour.

A propos de l'Auteur

-