Publié le: mer, Sep 23rd, 2020

Procès des attentats de janvier 2015 : “Je me suis dit que j’allais mourir sous cette caisse”, témoigne une rescapée de l’Hyper Cacher

Share This
Tags

Quatre victimes assassinées en un quart d’heure par un tueur “totalement dénué d’empathie” au procès des attentats de janvier 2015, la cour d’assises spéciale de Paris revient, depuis lundi 21 septembre, sur l’attaque antisémite de l’Hyper Cacher, marquée par la “cruauté” d’Amedy Coulibaly. Après le déroulé de la prise d’otages, les proches des quatre hommes juifs assassinés, ainsi que les rescapés, ont livré leurs témoignages mardi. Ils poursuivent leurs récits à la barre une grande partie de la journée de mercredi.

 Des témoignages poignants. Zarie Sibony, qui était caissière à l’Hyper Cacher, a livré un témoignage très fort à la barre mardi. Quatre personnes ont été assassinées sauvagement seulement parce qu’elles étaient juives et pour moi c’est inexcusable”, a-t-elle déclaré face à la cour d’assises spéciale. Auparavant, la veuve de Philippe Braham, l’un des quatre otages abattu par Amedy Coulibaly, avait fait part de la difficulté de se reconstruire après un tel drame : “J’ai peur de l’avenir, je ne sais pas ce que je vais raconter plus tard [à mes enfants]. Ils savent que leur papa est parti, que c’est un méchant monsieur qui l’a tué mais ils ne comprennent pas pourquoi.”

 L’appel de Lassana Bathily. Auditionné mardi après-midi, l’ex-otage de l’Hyper Cacher, Lassana Bathily, salué pour son comportement lors de l’attaque, a appelé juifs et musulmans à ne pas “se laisser diviser” par les terroristes. “Les terroristes sont là pour nous diviser, créer la haine entre les populations, entre les religions”, a déclaré le jeune homme d’origine malienne et de confession musulmane. Il a également rendu hommage à son collègue juif Yohan Cohen, tué lors de l’attentat.

 La peur des ex-otages. La plupart des rescapés de l’Hyper Cacher ne souhaitent pas témoigner au procès, car ils ont la peur au ventre. “Certains ont pourtant changé de pays, d’autres ont changé de ville, de métier. Mais ils sont certains qu’ils sont des cibles directes depuis qu’ils ont échappé à l’attentat de l’Hyper Cacher”, explique à franceinfo Patrick Klugman, qui défend une dizaine d’entre eux. Une peur qui existe aussi du côté de Charlie Hebdo. Marika Bret, responsable des ressources humaines de l’hebdomadaire satirique, a raconté lundi à franceinfo avoir été obligée de quitter son domicile après avoir reçu des menaces.

 Un large soutien à Charlie Hebdo. Avec plus de cent autres médias, dont Le MondeL’Obs et plusieurs journaux de presse quotidienne régionale, Radio France et France Télévisions signent mercredi une lettre ouverte, à l’initiative de la rédaction de Charlie Hebdo, pour défendre la liberté d’expression. Pointant du doigt les menaces de morts qui visent certains médias et les pressions de quelques Etats sur des journalistes français, le texte rappelle l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

LE LIVE

Suivez le live et réagissez en direct
#PROCES_ATTENTATS
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “Je leur dis ‘vous voyez le terroriste est encore là il n’est pas mort il va se réveiller’. Elle finit par sortir, est prise en charge. Les secours lui disent ‘madame vous n’avez pas de balles dans le dos, vous avez été fortement égratignée'” #AttentatsJanvier2015
à l’instant
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “Un CRS me prend par le bras, je ne veux pas sortir je dis ‘je vais mourir’ ‘mais non il faut sortir, non je vous prends vous êtes consciente je peux pas vous laisser là’. Il y avait le terroriste par terre.” #AttentatsJanvier2015
à l’instant
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “Dis ce qu’il s’est passé pour moi, pour tout le monde parce qu’on est juifs, qu’on puisse entendre ce n’était pas un être humain,il était venu pour accomplir ce qu’on lui avait demandé de faire” Elle sanglote, elle suffoque presque à la barre #AttentatsJanvier2015
à l’instant
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS Pendant l’assaut, elle est réfugiée sous une caisse avec son mari et une autre otage. “Je sens une balle, une brûlure, ça y est je suis morte, je dis à mon mari va t-en pars, va je suis morte, je me suis dit je vais mourir sous cette caisse, pars refais ta vie”
à l’instant
franceinfo
franceinfo

#PROCES_ATTENTATS Au procès des attentats de janvier 2015, la matinée s’est terminée sur le témoignage de Brigitte, une rescapée de la prise d’otages de l’Hyper Cacher. Elle raconte comment elle a cru mourir lors de l’assaut des forces de l’ordre.

à l’instant
franceinfo
franceinfo

Vous cherchez une bonne lecture pour occuper votre pause déjeuner ? Voici quelques suggestions :

• La lettre ouverte initiée par Charlie Hebdo et signée par une centaine de médias français pour défendre la liberté d’expression en France

• #PROCES_ATTENTATS Le compte-rendu par notre journaliste Catherine Fournier des premières audiences consacrées à la terrifiante prise d’otages de l’Hyper Cacher

• #SENATORIALES Notre article pour comprendre, point par point, tous les enjeux des sénatoriales de dimanche prochain, signé par Ilan Caro

10 min
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “Aujourd’hui, je vais essayer de retrouver une activité professionnelle car ça me tient à coeur mais je vous cache pas que c’est difficile d’être confrontée à des inconnus. A l’hôpital, mon nom à consonance juive est écrit sur mon badge, j’ai peur que quelqu’un s’en prenne à moi”
16 min
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “J’ai essayé de reprendre dans un service plus calme de consultations près de chez moi. Très vite, j’ai été fatiguée avec tous les jours avec des douleurs. On m’a diagnostiquée une fibromyalgie à la suite d’un stress post traumatique ” #AttentatsJanvier2015
16 min
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “Chaque personne que je croisais, c’était un terroriste. La vue du sang devenait compliquée, or, pour une infirmière, la vue du sang c’est ce qui le plus important. J’ai arrêté de travailler pendant de longues années” #AttentatsJanvier2015
16 min
cathfournier
cathfournier

#PROCES_ATTENTATS La jeune femme de 37 ans était infirmière en soins intensifs dans un grand hôpital parisien avant les attentats. “C’était ma passion, ma vocation. Très vite, je me suis dit que ce n’était plus possible, c’était impossible de prendre les transports en commun”

16 min
franceinfo
franceinfo

#PROCES_ATTENTATS Notre journaliste Catherine Fournier suit la troisième et dernière journée d’audience consacrée à la prise d’otages de l’Hyper Cacher à Paris. Ce matin, Noémie, une des rescapées, a décrit son traumatisme.

16 min
franceinfo
franceinfo

#PROCES_ATTENTATS Pour la troisième et dernière journée, la cour d’assises spéciale de Paris consacre son travail à l’attentat perpétré à l’Hyper Casher par Amedy Coulibaly, le 9 janvier 2015. Au programme : les rescapés poursuivent leurs récits. C’est à suivre dès 9h30 dans ce direct grâce à notre journaliste Catherine Fournier.

3 h
Gérald Darmanin - ministre de l'Intérieur
Gérald Darmaninministre de l’Intérieur

“J’ai demandé qu’on puisse réévaluer les menaces qui pèsent sur les journalistes de ‘Charlie Hebdo'”

#PROCES_ATTENTATS Le ministre de l’Intérieur condamne, sur France Inter, les “menaces du terrorisme islamiste” envers les journalistes de l’hebdomadaire. S’il reconnaît “avoir parfois été choqué par certaines caricatures de ‘Charlie Hebdo'”, Gérald Darmanin reconnaît au journal “le droit de choquer”.

4 h
franceinfo
franceinfo

#PROCES_ATTENTATS Ces deux derniers jours, la cour d’assises spéciale de Paris a déroulé le film terrifiant de la prise d’otages à l’Hyper Cacher, en janvier 2015, grâce à la vidéosurveillance et aux témoignages de policiers, proches des victimes et rescapés. Voici le compte-rendu de notre journaliste Catherine Fournier, qui couvre le procès.

(BENOIT PEYRUCQ / AFP)

5 h
franceinfo
franceinfo

Un peu de lecture pour la soirée ? Voici les contenus qu’il ne fallait pas manquer aujourd’hui sur franceinfo.fr :

#CORONAVIRUS Notre carte pour voir si votre département fait partie des 55 classés en “zone de circulation du virus”.


#CORONAVIRUS Coups de fil manqués, recommandations floues…Face à l’accélération de l’épidémie de Covid-19, les failles du dispositif de traçage des cas contacts sont nombreuses.


#PROCES_ATTENTATSJ’ai eu dix minutes pour préparer un sac : Marika Bret, la DRH de Charlie Hebdo, a été contrainte de quitter son domicile après avoir reçu des menaces. Voici son témoignage.

14 h
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “Comme moi au travail, il y avait une impossibilité de se concentrer, trop de fatigue, de chagrin, plus de goût et une perte de confiance”
21 h
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “Quand elle m’a dit ça j’ai fondu en larmes, parce que c’était la double pleine, comme s’il me suffisait pas qu’on assassine mon frère maintenant c’était mes enfants qui étaient touchés eux aussi, j’étais impuissante”
21 h
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS “J’ai reçu dans une enveloppe un petit mot de la maîtresse qui souhaitait me rencontrer, elle souhaitait m’alerter sur le fait que mon fils était très triste, très perturbé, que pendant les récréations il restait tout seul debout dans la cour, que son écriture se délitait”
21 h
cathfournier
cathfournier
#PROCES_ATTENTATS Elle élève seule ses enfants. Son fils avait 7 ans, sa grande venait d’avoir 15 ans au moment de l’attentat. “Mes enfants étaient très proches de leur oncle, ma fille ne dormait plus, mon fils faisait des cauchemars”
21 h
franceinfo
franceinfo

#PROCES_ATTENTATS On retourne au tribunal judiciaire de Paris pour suivre l’audience du jour, retranscrite par notre journaliste Catherine Fournier sur Twitter. L’après-midi est marquée par l’audition de la sœur d’une des victimes de l’Hyper Cacher, Michel Saada.

21 h
journalist
 
 
 
 
Vous souhaitez participer au live ? N’oubliez pas de le faire dans le respect de la loi et des personnes.
 

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PROCES_ATTENTATS

13h53 : Au procès des attentats de janvier 2015, la matinée s’est terminée sur le témoignage de Brigitte, une rescapée de la prise d’otages de l’Hyper Cacher. Elle raconte comment elle a cru mourir lors de l’assaut des forces de l’ordre.

12h33 : Vous cherchez une bonne lecture pour occuper votre pause déjeuner ? Voici quelques suggestions :

• La lettre ouverte initiée par Charlie Hebdo et signée par une centaine de médias français pour défendre la liberté d’expression en France



• Le compte-rendu par notre journaliste Catherine Fournier des premières audiences consacrées à la terrifiante prise d’otages de l’Hyper Cacher



• Notre article pour comprendre, point par point, tous les enjeux des sénatoriales de dimanche prochain, signé par Ilan Caro

12h27 : Notre journaliste Catherine Fournier suit la troisième et dernière journée d’audience consacrée à la prise d’otages de l’Hyper Cacher à Paris. Ce matin, Noémie, une des rescapées, a décrit son traumatisme.

09h02 : Pour la troisième et dernière journée, la cour d’assises spéciale de Paris consacre son travail à l’attentat perpétré à l’Hyper Casher par Amedy Coulibaly, le 9 janvier 2015. Au programme : les rescapés poursuivent leurs récits. C’est à suivre dès 9h30 dans ce direct grâce à notre journaliste Catherine Fournier.

08h32 : “J’ai demandé qu’on puisse réévaluer les menaces qui pèsent sur les journalistes de ‘Charlie Hebdo'”

Le ministre de l’Intérieur condamne, sur France Inter, les “menaces du terrorisme islamiste” envers les journalistes de l’hebdomadaire. S’il reconnaît “avoir parfois été choqué par certaines caricatures de ‘Charlie Hebdo'”, Gérald Darmanin reconnaît au journal “le droit de choquer”.

07h22 : Ces deux derniers jours, la cour d’assises spéciale de Paris a déroulé le film terrifiant de la prise d’otages à l’Hyper Cacher, en janvier 2015, grâce à la vidéosurveillance et aux témoignages de policiers, proches des victimes et rescapés. Voici le compte-rendu de notre journaliste Catherine Fournier, qui couvre le procès.

(BENOIT PEYRUCQ / AFP)

A propos de l'Auteur

-