Publié le: lun, Jan 27th, 2020

Mort de Kobe Bryant : Les derniers éléments sur l’accident qui a coûté la vie à neuf personnes

Share This
Tags

Les autorités de Los Angeles se sont exprimées tard dimanche soir pour évoquer les dernières informations sur les circonstances de l’accident d’hélicoptère qui a causé la mort de neuf personnes, dont celles de Kobe Bryant et sa fille Gianna.

Les autorités du comté de Los Angeles se sont exprimées tard dimanche soir (aux Etats-Unis) quelques heures après l’accident d’hélicoptère qui a causé la mort de neuf personnes, dont celles de Kobe Bryant et de sa fille Gianna (13 ans). Le shériff Alex Villanueva a indiqué qu’il ne dévoilera pas toutes les identités des victimes avant que leurs proches n’en soient informés.

Les proches et la famille de plusieurs d’entre elles ont identifié quatre autres personnes présentes à bord de l’appareil. John Altobelli, un entraîneur de baseball très réputé au collège d’Orange Coast, situé à Costa Mesa, la femme de ce dernier, Keri, ainsi que sa fille Alyssa, coéquipière de Gianna Bryant, fille de Kobe. Christina Mauser, entraîneur adjointe de Kobe Bryant auprès de l’équipe de la fille de la star, fait également partie de victimes. L’identité des trois dernières personnes, dont le pilote, reste encore inconnue.

“Un cauchemar logistique”

Le shériff a indiqué que la recherche des corps devrait prendre du temps en raison du lieu de l’accident et de son éloignement. “Comme vous pouvez l’imaginer, c’est un cauchemar logistique dans un sens, car le site de crash lui-même n’est pas facilement accessible, a déclaré Villanueva. Cependant, nous sommes maintenant confrontés à, je suppose, des sympathisants et des personnes en deuil qui sont descendus dans la région, sur la communauté résidentielle et même sur le site de l’accident lui-même. Et nous devons le répéter, c’est interdit à tout le monde sauf aux premiers intervenants et aux enquêteurs.”

Les autorités ont fermé les routes menant au site en raison d’une foule de visiteurs qui tentaient de s’y rendre. L’enquête est menée par les autorités de Los Angeles mais aussi l’administration de l’aviation fédérale (FAA), le bureau de sécurité du transport national (NTSB) et le FBI, ce qui est une pratique courante, selon le Los Angeles Times. Pour le bien de l’enquête, la FAA a mis en place un espace d’interdiction de survol de la zone (aucun avion ne peut survoler la zone de 1.500m d’altitude).

Le crash une heure après le décollage

Les occupants se rendaient à la Mamba Sports Academy à Thousand Oaks pour y disputer un tournoi, la Coupe Mamba, qui devait opposer des équipes de garçons et filles allant du fourth (CM1) au eight grade (4e). Kobe Bryant devait y entraîner l’équipe de sa fille.

Selon les premiers éléments, l’hélicoptère, un Sikorsky S-76B construit en 1991, a décollé de l’aéroport John Wayne (Orange County) à 9h06 dimanche, (heure aux Etats-Unis), selon les dossiers de vol accessibles au public. L’accident s’est produit peu avant 10 heures du matin près de Las Virgenes Road et Willow Glen Street à Calabasas (Californie). Les autorités ont reçu un appel au 911 à 9h47 et les pompiers sont arrivés pour constater que l’accident avait déclenché un feu de brousse sur un terrain escarpé, a déclaré le chef des pompiers du comté de L.A., Daryl Osby.

La météo à l’origine du drame ?

Des témoins oculaires auraient aperçu le moteur de l’engin “toussoter”. Mais la météo pourrait être à l’origine du drame. Un épais brouillard était présent au moment de l’accident de l’hélicoptère au point que le département de police de Los Angeles a cloué ses hélicoptères au sol jusque tard dans l’après-midi, a déclaré le porte-parole du département, Josh Rubenstein. “La situation météorologique ne répondait pas à nos normes minimales de vol”, a ajouté ce dernier. Le brouillard “était suffisant pour que nous ne volions pas”. Le département du shérif du comté de L.A. a fait une évaluation similaire du brouillard et n’avait pas d’hélicoptère en vol dimanche matin “essentiellement à cause du temps”, a déclaré Villanueva.

Aucun incident antérieur sur l’appareil

Interrogé par le Los Angeles Times, Kurt Deetz, un ancien pilote qui avait l’habitude de conduire Bryant dans l’hélicoptère, a déclaré que les conditions météorologiques semblaient plus à l’origine de ce drame qu’un souci mécanique. “La probabilité d’une panne catastrophique de bimoteur sur cet avion – cela ne se produit tout simplement pas”, a-t-il déclaré.

La base de données de la NTSB confirme qu’aucun incident antérieur n’a été enregistré sur l’appareil. le constructeur, Sikorsky, a déclaré dimanche qu’il coopérait à l’enquête.

Selon Deetz, le dossier de la trajectoire de vol (en accès public) et le large champ de débris illustrent le fait que l’hélicoptère semblait se déplacer très rapidement au moment de l’impact, à environ 260km/h.

A propos de l'Auteur

-