Publié le: mar, Juil 21st, 2020

L’indignation collective des organisations de droits de l’homme sur….

Share This
Tags

On ne se fait pas  justice soi-même. La «Loi du Talion» ne prévaut pas au Sénégal. Encore moins celle du fort contre le faible.  C’est  cependant  ce  qu’on  a  noté  dans  une vidéo scandaleuse mise  en  lise  dans  les  réseaux sociaux.  La vidéo  met  en scène une jeune femme.  Maltraitée jusque  dans  sa  dignité par  des  traitements inhumains  et  dégradants d’hommes qui  filment leurs actes qui indignent à  juste raison  les  organisations  de  droits.  Cela  à  travers un communiqué rendu  public.  Le  document  est cosigné par  l’Association  des juristes sénégalaises,  Amnesty Internationale Collectif DAFADOY contre les violences faites aux femmes et aux enfants et l’ONG Islamique JAMRA

« Il est choquant et inadmissible de profiter d’une femme rendue faible par deux hommes, qui la maîtrise, pour la tripoter et exhiber son corps aux yeux de tous » dit le texte. Ceci est constitutif d’une infraction qu’il convient de sanctionner fermement selon  les  organisations. « Ces justiciers autoproclamés n’avaient nullement le droit de VIOLER son intimité, de l’humilier publiquement comme ils l’ont fait, encore moins de publier cette vidéo, la livrant ainsi à la vindicte populaire, via les réseaux sociaux ».

L’affaire est d’autant plus grave que la présumée voleuse fait l’objet d’un traitement psychiatrique, dans une structure hospitalière de la place, comme en atteste son dossier médical, présenté par ses parents au Commissaire de la Police de Dieuppeul poursuit le texte. Les cosignataires expriment tout leur soutien à la victime et compte lui apporter leur assistance judiciaire et psychologique, afin que les auteurs de cet acte ignoble et inhumain soient sévèrement sanctionnés. Et féliciter la Police nationale, dont la prompte réaction a permis l’arrestation des présumés auteurs.

A propos de l'Auteur

-