Publié le: mar, Juin 30th, 2020

Les Français ont été moins nombreux à s’adonner aux jeux d’argent et de hasard en 2019, mais ils l’ont fait plus intensivement

Share This
Tags

Loterie, paris hippiques et sportifs ou encore poker… Moins de Français ont joué aux jeux d’argent et de hasard en 2019 par rapport à cinq ans auparavant, mais ils ont des pratiques plus intensives, selon une vaste étude menée par Santé publique France, l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) et l’Observatoire des jeux (ODJ) et publiée mardi 30 juin.

Jouer est l’un des loisirs préférés des Français, qui consacrent environ 10% de leur budget loisirs aux jeux d’argent et de hasard, soit une dépense d’environ 200 euros par an par habitant majeur. L’an passé, ils ont cependant un peu moins joué qu’en 2014 : 47,2% des Français l’ont fait au moins une fois durant l’année écoulée, contre 56,2% il y a cinq ans. Plus de 10 300 Français âgés de 18 à 75 ans, dont plus de 4 500 joueurs, ont été interrogés entre janvier et juin 2019 pour cette enquête.

Les paris sportifs en forte hausse

Depuis 2014, les paris sportifs ont enregistré une forte progression (environ 60%) et sont désormais pratiqués par 11% des joueurs. Le volume des mises des paris sportifs a lui été “multiplié par 2,8 en cinq ans avec une croissance plus marquée encore pour les mises sur internet (multipliées par 4,6)”, selon l’étude, alors que l’ouverture du jeu en ligne remonte à 2010.

Fait alarmant, la proportion des joueurs excessifs a doublé en cinq ans, passant de 0,8 à 1,6% des joueurs, soit 340 000 personnes. “En terme de santé publique, on est très loin des autres addictions comme l’alcool ou le tabac, qui touchent beaucoup plus de personnes. Mais il y a une augmentation significative du nombre de personnes en difficulté”, explique Jean-Michel Costes.

A propos de l'Auteur

-