Publié le: mar, Fév 25th, 2020

LES ASTHMATIQUES ET LA POUSSIÈRE ! Dr signaté

Share This
Tags

La poussière aggrave les symptômes de l’asthme et déclenche des crises. Si vous ou votre enfant êtes asthmatiques, avez-vous déjà remarqué que les symptômes s’aggravent lorsque l’air est pollué et poussiéreux ? Certainement.

DEUX POLLUANTS DE L’AIR ESSENTIELS.

1 – L’un est l’ozone (présent dans le nuage de pollution, le smog).

2 – L’autre est la pollution par particules fines (présentes dans la brume, la fumée et la poussière, comme en ce moment).

OBTENEZ DES INFORMATIONS À JOUR

Essayez de vous informer sur la qualité de l’air grâce aux bulletins de la météo, ceci, pour prévoir vos activités chaque jour, afin de vous permettre de réduire les symptômes de votre asthme.

LES MESURES À PRENDRE :

1- Découvrir dans quelle mesure vous
êtes sensible à la pollution de l’air.

  • Observez les symptômes de votre asthme
    lorsque vous êtes actif physiquement.
  • Se manifestent-ils plus souvent lorsque l’air
    est plus pollué ?
  • Si c’est le cas, il est possible que vous soyez sensible à la pollution de l’air.

2- Prévoyez de mener vos activités pendant et aux endroits où les niveaux de pollution sont plus bas.

  • En ajustant le moment et le lieu où vous faites de l’exercice, vous pouvez mener une vie saine et aider à réduire les symptômes de votre asthme lorsque l’air est pollué.
  • Prévoyez de mener vos activités les plus intenses le matin.
  • Essayez de faire de l’exercice loin des routes très fréquentées ou des zones industrielles.
  • Pensez à faire de l’exercice à l’intérieur.

3- Modifiez votre niveau d’activité.

  • Essayez de vous ménager si vous êtes actif à l’extérieur. Cela réduira la quantité de pollution et de poussière que vous respirez.
  • Si vous ne pouvez pas changer votre programme, modifiez votre activité afin qu’elle soit moins intense. Par exemple, marchez au lieu de courir. Ou passez moins de temps à faire cette activité.

4- Gardez votre médicament à action rapide à portée de main lorsque vous êtes actif à
l’extérieur.

  • De cette façon, si vous ressentez des symptômes, vous êtes préparé.
  • C’est particulièrement important si vous
    commencez une activité qui est plus
    intense que celle à laquelle vous êtes
    habitué(e)

EN FIN :

1- Écoutez votre corps.

  • Si vous développez des symptômes de l’asthme, arrêtez votre activité. Trouvez une autre activité, moins intense, à mener.

2- Consultez votre médecin traitant :

  • Si vous ressentez des symptômes
    de l’asthme lorsque l’air est pollué.
  • Si vous devez avoir une activité physique
    plus intense que d’habitude.
  • Si vous ressentez des symptômes au cours
    d’un certain type d’activité.

A propos de l'Auteur

-