Publié le: lun, Oct 26th, 2020

le protocole mis en place en entreprise “est efficace” et “très bien appliqué”, selon la ministre du Travail

Share This
Tags

La ministre du Travail se veut rassurante alors que la pandémie de Covid-19 progresse rapidement en France. Le protocole mis en place en entreprise pour éviter la propagation de l’épidémie “est efficace” et est en outre “très bien appliqué”, a assuré la ministre du Travail Elisabeth Borne, lundi 26 octobre, sur LCI. “On souhaite éviter un reconfinement général, en tout cas on veut trouver un bon équilibre entre la santé des Français et la poursuite de l’activité économique, éducative et culturelle”, a insisté Elisabeth Borne. Suivez notre direct.

 Plus de “100 000 cas” par jour en France. On est dans une situation très difficile, voire critique”. Invité de la matinale de RTL, lundi, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, a évoqué les chiffres alarmants de l’épidémie de Covid-19 en France. “On est plutôt autour des 100 000 cas par jour (…) entre les cas diagnostiqués, ceux qui ne se font pas diagnostiqués et les formes asymptomatiques”, a-t-il affirmé. “Nous sommes nous-mêmes surpris par la brutalité de ce qui est en train de se passer depuis 10 à 15 jours”, a poursuivi l’immunologue.

 Jean Castex reçoit les partenaires sociaux à Matignon. Au programme, les conséquences économiques de la reprise de l’épidémie. Réunis à partir de 9 heures, ils discuteront notamment des premiers chantiers lancés au ministère du Travail, notamment ceux en réponse à la crise, comme le suivi du plan jeunes, les reconversions professionnelles ou les métiers en tension. Le sujet sensible du report éventuel de l’application de la réforme de l’assurance-chômage devrait également être abordé. Suivez notre direct.

 Les élections professionnelles dans les TPE reportées. Les élections professionnelles dans les très petites entreprises, de moins de 11 salariés, et des particuliers employeurs sont à nouveau reportées à cause de la crise sanitaire et se tiendront du 22 mars au 4 avril, a annoncé lundi la direction générale du travail (DGT). “La crise sanitaire liée à la Covid-19 a fortement perturbé l’organisation du scrutin et amène le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion à décaler les dates de scrutin du 22 mars au 4 avril”, indique la DGT dans un communiqué.

 La ligue contre le cancer alerte sur les “30 000 cancers non détectés”. Autre conséquence néfaste de l’augmentation des cas de contamination au Covid-19, l’arrêt de l’accès aux soins de patients atteints d’un cancer. “Nous estimons aujourd’hui qu’il y a environ 30 000 cancers non détectés, et donc autant de personnes non traitées “, s’est inquiété Axel Kahn, président de la Ligue nationale contre le cancer, auprès de franceinfo.

A propos de l'Auteur

-