Publié le: mer, Nov 4th, 2020

La vitamine D : notre alliée de l’hiver contre le Covid-19

Share This
Tags

De plus en plus d’études révèlent un point commun chez des patients atteints de formes graves de coronavirus Covid-19 : une carence en vitamine D. La dernière en date faite en Espagne sur plus de 230 patients hospitalisés et publiée dans le Journal of clinical endocrynology and metabolism montre que 80% d’entre eux étaient carencés, contre 47% de la population en général. C’est juste un point commun mais est-ce que c’est une cause qui rend ces patients plus vulnérables ? Est-ce que s’ils n’avaient pas eu de carence, ils n’auraient pas fait de formes graves de covid ? Pour le savoir, une étude vient d’être lancée pour six mois en Angleterre pour vérifier l’utilité de la vitamine D face au coronavirus. 5 000 personnes vont recevoir par la poste pendant l’hiver un traitement pour analyser ensuite leur résistance au virus.

La vitamine D contre les infections respiratoires

La vitamine D nous aide à fixer le calcium sur les os, mais déjà plusieurs études ont montré son efficacité contre les infections respiratoires : grippe, rhume. Dès 2017, l’OMS recommandait d’augmenter les doses pendant l’hiver et voyait des effets bénéfiques surtout chez les enfants. Aujourd’hui, l’Académie de médecine en France recommande une prise de vitamine D contre le covid 19 pour renforcer notre “immunité innée” : la première ligne de défense de notre organisme; celle qui régule la réponse aux attaques virales et qui évite l’emballement du système immunitaire. On sait aujourd’hui que les orages cytokiniques sont ce qui emporte les patients. Il s’agit d’une trop grande réaction de notre système immunitaire contre le virus. Alors attention, il ne faut pas croire que quelques gouttes de vitamine D vont tout régler mais pour les chercheurs cela ne peut pas faire de mal. D’autant qu’en France, ils estiment que 41% de la population souffre d’une carence en vitamine D en hiver.   

L’hiver les rayons du soleil sont trop bas

Notre principale source de vitamine D est produite par notre peau lorsqu’elle est au soleil. Pour le soleil de novembre, on repassera et de toute façon l’hiver les rayons sont trop bas pour nous procurer suffisamment d’UV B. Il faudrait carrément partir sous les tropiques pour refaire le plein. Il reste des aliments riches en vitamine D : les poissons, l’huile de foie de morue, le foie de veau, les fromages. Mais cela ne suffira pas à couvrir la totalité de nos besoins, c’est pourquoi un petit traitement pendant les mois d’hiver est aujourd’hui vivement recommandé. Ou alors faut partir à l’Île Maurice. 

A propos de l'Auteur

-