Publié le: mar, Nov 17th, 2020

Julie Gayet trahie par François Hollande : Valérie Trierweiler sort enfin du silence

Share This
Tags

Trompée par François Hollande, Valérie Trierweiler avait sorti Merci pour ce moment, un livre règlement de compte. Aujourd’hui, face aux révélations d’infidélité renouvelée de l’ancien chef d’Etat envers celle qui l’avait remplacée, Julie Gayet, la journaliste a attendu le bon moment pour évoquer l’affaire. L’heure est arrivée.

Nouvelle sociétaire de Grosses Têtes de RTL, Valérie Trierweiler ne passe pas une émission de Laurent Ruquier sans se voir rappeler son statut de Première dame furtive. Trahie par François Hollande quelques mois après son arrivée à l’Elysée, la journaliste de Paris Match finissait par sortir Merci pour ce moment, un livre dans lequel elle réglait ses comptes avec celui qu’elle avait tant supporté lors des présidentielles 2012 et qui lui avait préféré Julie Gayet.

La dernière fois que Valérie Trierweiler ironisait sur son passé Elyséen remonte à la fin du mois d’octobre 2020. Sur les ondes de RTL, alors que Laurent Ruquier annonçait l’intervention d’une auditrice prénommée Julie, la journaliste de Paris Match coupait la parole à l’animateur des Enfants de la télé en lâchant un : « si c’est Julie, je sors », faisant référence à Julie Gayet, sa remplaçante au bras de François Hollande. Hésitant ensuite à animer la mythique valise RTL, et face à la blague de Laurent Ruquier qui sous-entendait que les valises, ça la connaissait (CF son départ précipité du palais), la journaliste culture finissait par répliquer en utilisant son prénom : « ah non, vous ne pouvez pas dire ça… Je suis Valoche… Rappelez vous ! » 

La réaction de Valérie Trierweiler

Ce mardi 17 novembre 2020, en guise de mise en bouche, la matinale de RTL a diffusé un extrait des Grosses Têtes diffusée entre 15h30 et 18h. Une séquence dans laquelle les sociétaire jouent aux fake news, un jeu inventé par Laurent Ruquier lors duquel un auditeur doit deviner si l’information donnée par Christine Bravo, Jeanfi Jansen ou encore Bernard Mabille est exacte où totalement inventée.

La trahison de François Hollande envers Julie Gayet a été évoquée par un des sociétaires des Grosses Têtes qui annonce que face à la nouvelle liaison de l’ancien président de la République, Julie Gayet s’était lancée dans l’écriture de Merci pour ce moment 2. Présente lors du jeu, Valérie Trierweiler a souri. Silencieuse depuis les révélations de Voici le vendredi 13 novembre 2020, l’ex-journaliste de Paris Match s’est juste autorisée une nouvelle blague en précisant sur l’antenne de RTL : « Et bien, elle devait être pour moi cette fake news. » Une façon comme une autre de montrer que la maman de Léonard était passée à autre chose…

A propos de l'Auteur

-