Publié le: mer, Sep 9th, 2020

DIREDCT coronavirus

Share This
Tags

Suivez les événements de ce mercredi 9 septembre

16h30. Vaccins : la sécurité avant tout. La suspension d’un des projets les plus avancés de vaccin contre le Covid-19, sans doute à cause d’un effet indésirable décelé par les essais cliniques, montre que le respect des procédures de sécurité est crucial dans cette compétition planétaire effrénée, soulignent les spécialistes. « C’est une mesure de prudence tout à fait raisonnable », explique l’expert français Alain Fischer, selon qui « il faut y voir un bon fonctionnement du système d’évaluation de ce vaccin ». Le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca, partenaire de l’université britannique Oxford, a annoncé une pause dans les essais mondiaux de son vaccin dans plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et les Etats-Unis. En cause, un « cas unique d’une maladie inexpliquée ».

16 heures. Aéronautique: le plus grand salon chinois maintenu. Le salon aérien de Zhuhai, plus grand du genre en Chine, est finalement maintenu pour novembre, indique l’organisation, qui avait d’abord annoncé l’annulation de l’événement suite à la crise du Covid-19. Le rendez-vous se tient tous les deux ans dans cette ville limitrophe de Macao. Il permet généralement de présenter de nouveaux avions civils et militaires chinois, ainsi que divers drones ou engins spatiaux.

15h25. Chypre-Nord suspend les vols et durcit les mesures. L’autoproclamée République turque de Chypre-Nord (RTCN) suspend les vols arrivant à l’aéroport d’Ercan, situé à Nicosie-Nord à partir de mercredi minuit. jusqu’au 13 septembre. Les clubs, discothèques, cinémas, théâtres et casinos, ainsi que les parcs et aires de jeux resteront fermées jusqu’en octobre. L’ouverture des écoles a été reportée au 1er octobre, sauf pour les classes de maternelle et deux premières années de l’élémentaire. Les cérémonies de mariage ont aussi été interdites jusqu’au mois prochain.

15h20. Transmission du virus : les analyses du Conseil scientifique. Le Conseil scientifique relève qu’avec les outils dont on dispose aujourd’hui, « la transmission du Sars-CoV-2 à partir des personnes infectées est maximale entre 2 jours avant l’apparition des signes clinique et 5 jours après, et n’a été documentée que très exceptionnellement au-delà du 8 jour d’infection ». De plus, « il n’y a pas de virus cultivable au-delà du 8e jour chez les patients confirmés présentant des formes ne nécessitant pas d’hospitalisation, même si de très faibles traces du virus restent détectables par RT-PCR au-delà du 8e jour ».

15h10. Le Conseil scientifique prône l’auto-isolement. Le Conseil scientifique s’oppose pour le moment à un isolement contraint, il prône l’auto-isolement avec des compensations (notamment financières) en échange. Dans les grandes lignes esquissées, il demande au gouvernement de communiquer autant sur la nécessité de s’isoler que sur le masque et le dépistage.

15 heures. Le gouvernement « va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles». Selon le Conseil scientifique, le gouvernement «va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles» « dans les huit à dix jours maximum », estime le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, qualifiant « d’ inquiétant » le niveau de l’épidémie de Covid-19 en France. « On peut être faussement rassuré » parce que l’augmentation de la circulation du virus a « peu de retentissement actuel » sur le système de soins, mais il peut y avoir « une augmentation très rapide, exponentielle, dans un deuxième temps », a-t-il averti au cours d’un point presse en ligne, pointant « en particulier » la situation de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Les mesures de type fermeture des bars » ou interdiction « des grandes manifestations, ce n’est pas ça qui résoudra le problème », juge Jean-François Delfraissy.

14h50. Johnson limite les rassemblements en Angleterre. Le Premier ministre britannique a justifié le besoin de « mesures décisives » face à la résurgence actuelle de l’épidémie de nouveau coronavirus, après avoir interdit les rassemblements de plus de six personnes en Angleterre contre 30 auparavant. Après avoir déjà dû légèrement mettre le frein pendant l’été sur le déconfinement et imposer localement des restrictions, il s’est résolu à agir à plus grande échelle face à l’augmentation des cas recensés, en particulier chez les jeunes.

14h40. Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé d’un mois. Cette nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire qui court jusqu’au 10 octobre va permettre l’adoption de mesures d’urgences ponctuelles, comme le récent verrouillage dimanche de la capitale économique Casablanca, avec couvre-feu nocturne, contrôle strict des déplacements. Avec plus d’un millier de cas quotidiens depuis début août, la hausse des contaminations au Maroc alimente l’inquiétude Le pays de dénombre 75 721 cas de contamination, dont 1427 décès et 57239 guérisons. La presse marocaine pointe aussi régulièrement, les défaillances de la prise en charge des patients, le déficit de communication des autorités. Ainsi, la veille de la rentrée scolaire prévue le 7, l’annonce de fermeture de toutes les écoles situées dans des zones considérées comme des foyers infectieux -notamment la mégapole de Casablanca- a provoqué des vagues de réactions indignées sur les réseaux sociaux et des articles acerbes.

14h30. 80% des fédérations sportives françaises ont des difficultés économiques. « On est tous mobilisés pour que la pratique dans les clubs offre un maximum de garanties » par rapport virus, explique Denis Masseglia, président du comité national olympique et sportif français (CNOSF). Sur l’ensemble des fédérations sportives françaises, 20% d’entre elles « disent ne pas trop avoir pas trop impactées» mais «80% oui » sans préciser lesquelles. Il indique par ailleurs que «3000 00 euros » d’aides directes leur sont destinés de la part du CNOSF.

14 heures. Le port du masque étendu à Rennes. Face à « l’accélération » de la circulation du virus, le port du masque va être étendu à partir de jeudi dans Rennes et dans sa métropole. En Ille-et-Vilaine, le taux d’incidence de cas positifs au Covid-19 a été multiplié par trois depuis le 20 août. A Rennes et dans sa métropole (43 communes au total), ce taux atteint 93 cas pour 100 000 habitants. Deux arrêtés préfectoraux vont donc étendre le port obligatoire du masque jusqu’au 30 septembre à Rennes et dans plusieurs communes. Par ailleurs, d’ici quelques jours, la fermeture des bars devra s’effectuer à 1 heure, et les restaurants seront incités à ouvrir des registres pour faciliter la recherche de cas contacts.

13h50. 40 000 Moscovites testent le vaccin russe. Les autorités de Moscou ont annoncé avoir commencé à tester le vaccin russe contre le coronavirus sur les habitants de la capitale. C’est la dernière étape des essais de ce vaccin. Tout habitant de nationalité russe ayant une couverture médicale en règle peut être volontaire. Plus de 20 pays ont fait des demandes pour l’achat d’un milliard de doses du vaccin, selon le Fonds souverain russe impliqué dans son financement.

13h45. La fabrication des seringues pour les vaccins a commencé en Inde. Les machines tournent 24 heures sur 24 en ce moment chez le principal producteur de seringues indien, Hindustan Syringes. L’un des grands producteurs mondiaux de dispositifs d’injection, fabrique déjà chaque année 700 millions de seringues autobloquantes et table sur un milliard d’ici 2021. « Même si 60 % de la population mondiale est vaccinée, cela signifie qu’il faudra quatre à cinq milliards de seringues », explique l’entreprise.

13h40. Les mesures à prendre en cas contact. 

13h30. Deux syndicats de biologistes remettent en cause le dépistage massif. Dépassés par la demande de dépistage du Covid-19, deux syndicats de biologistes demandent au gouvernement de « remettre de l’ordre » en réservant des « files prioritaires » aux patients munis d’ordonnance et en mettant fin aux « campagnes massives » de tests. La principale organisation de la profession estime qu’ « annoncer des objectifs chiffrés n’est plus aujourd’hui une priorité. »

13h25. Les patrons de bars refusent de jouer les boucs émissaires du Covid en Espagne. Les patrons de bars et restaurants manifestent pour protester contre les restrictions imposées à leur activité du fait de la pandémie. Ils réclament aussi des aides de l’Etat en compensation. Ils menacent d’actions en justice qui pourraient coûter jusqu’à 40 milliards aux caisses publiques alors que ce secteur prévoit 85 000 fermetures d’ici la fin de l’année.

13 heures. Les pharmaciens de ville demandent à pouvoir vacciner contre la grippe l’ensemble des adultes. Les pharmaciens veulent améliorer la couverture vaccinale contre la grippe (qui va bientôt arriver) alors que l’épidémie de coronavirus est toujours présente. « Nous voulons étendre la vaccination aux adultes, même à ceux qui ne sont pas dans la cible », a indiqué Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Chaque année, la grippe saisonnière touche 2 à 6 millions de personnes. Elle entraîne des dizaines de milliers de passages aux urgences et fait 10 000 morts en moyenne. « Si on cumule grippe et Covid, c’est la panique », a ajouté Gilles Bonnefond. Selon lui, les pouvoirs publics rechignent à étendre leur autorisation de vaccination à l’ensemble de la population adulte par peur de pénurie.

12h50. Le pape aperçu masqué pour la première fois en public. Après six mois de traditionnelles audiences du mercredi enregistrées en direct dans sa bibliothèque privée, le souverain pontife a repris en septembre ce rendez-vous en présence du public, limitant toutefois la foule à 500 personnes en plein air, dans une cour fermée du palais apostolique. Après avoir retiré son masque, le pape a évité de serrer des mains et d’embrasser des enfants, comme il le faisait auparavant sur l’immense place Saint-Pierre.

12h40. Les hôpitaux privés n’ont pas encore de quoi payer les hausses de salaires du Ségur. Les hausses de salaires du Ségur de la santé  risquent de se faire attendre dans les établissements privés non lucratifs, faute d’avance budgétaire du ministère, fait savoir leur fédération (Fehap). Le secteur doit bénéficier des mêmes revalorisations que la fonction publique hospitalière, à savoir une augmentation générale de 183 euros net en deux temps d’ici mars 2021. Dans le privé non lucratif, le sujet sera à l’ordre du jour d’une négociation de branche avec les syndicats qui doit débuter jeudi, mais « nous n’avons pas beaucoup de marges de manœuvre », a prévenu Antoine Perrin, directeur général de la Fehap, lors d’une visioconférence de presse.

12h20. De nouveaux lits annoncés à Marseille. Les responsables des hôpitaux publics de Marseille ont annoncé mercredi le déploiement progressif de nouveaux lits pour faire face à l’augmentation des cas et maintenir en même temps les soins pour les autres malades. Dix-sept lits supplémentaires seront ainsi déployés « dans les 15 à 20 jours qui viennent » en réanimation et soins critiques, et neuf lits en post-urgences, face à l’épidémie qui « progresse de jour en jour ».

12h15. L’UE réserve 200 millions de doses du potentiel vaccin Biontech/Pfizer. La Commission européenne annonce avoir trouvé un accord préliminaire pour obtenir 200 millions de doses d’un potentiel vaccin développé par l’alliance germano-américaine Biontech/Pfizer, avec l’option d’en acquérir 100 millions de doses supplémentaires. « Les discussions finalisées avec Biontech-Pfizer marquent un nouveau progrès pour étoffer notre offre solide et diversifiée de vaccins potentiels », indique la commissaire à la santé Stella Kyriakides, citée dans un communiqué. Il s’agit du sixième accord de ce type conclu par l’UE, après Sanofi-GSK, Johnson & Johnson, CureVac, Moderna et AstraZeneca. 

12h05. Athlétisme : l’Euro de cross de Dublin annulé. Les Championnats d’Europe de cross, prévus à Dublin le 13 décembre, sont annulés à cause de la pandémie, annonce la Fédération européenne d’athlétisme. « En raison de l’incertitude qui règne quant à l’organisation de grands évènements sportifs, des consignes sanitaires actuelles en Irlande et des restrictions de voyage qui s’appliquent entre différents pays européens à cause de la pandémie de coronavirus, il ne semble pas possible d’organiser l’événement comme il était prévu », écrit l’instance.

11h40. La Finlande est le pays le mieux positionné pour une reprise économique après la crise. Selon du groupe Horizon, la Finlande arrive en tête des pays les mieux armés devant la Norvège et l’Allemagne pour une reprise économique rapide après la crise. Cette étude s’appuie sur plus de 100 indicateurs sociaux, sanitaires et économiques.

11h15. Les Hôpitaux de Paris espèrent des tests rapides « à grande échelle » dès « mi-septembre ». Une évaluation de tests de dépistage rapides du Covid-19 doit commencer cette semaine à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Deux prototypes de tests rapides, dits « antigéniques » ont déjà été placés au banc d’essai durant l’été. L’AP-HP en a commandé « 100 000 exemplaires, qui sont en cours de livraison ». Un protocole va devoir ensuite être mis en place. L’objectif affiché est de « permettre de déployer à grande échelle à partir de mi-septembre ces opérations de dépistage ». Ces tests rapides donnent les résultats en 30 minutes.

10h55. Le Covid-19 présente une « surmutation », affirme le professeur Didier Raoult. Le professeur Didier Raoult interrogé sur Radio Classique, estime la possibilité d’une « surmutation » du Covid-19. Selon lui, l’IHU Méditerranée Infection a détecté sept mutants du virus qui ont circulé. « Les mutations que nous voyons sont associées avec la dégradation des organismes du virus. Quand ça se passe, c’est que ça va mal pour la bestiole », a-t-il précisé.

10h35. Auchan annonce la suppression de 1475 postes. Après une première annonce de 517 départs volontaires et la fermeture de 21 magasins, annoncés en début d’année, Auchan vient d’annoncer lors de son comité central d’entreprise la suppression de 1475 emplois. Selon La Voix du Nord, ce sont 1088 emplois nets actuellement occupés qui vont être supprimés (1475 suppressions de postes, dont 10 vacants, et 377 créations de postes).

10h25. La Belgique repasse la barre des 500 contaminations par jour. Il y a eu en moyenne 502,1 contaminations au coronavirus par jour en Belgique entre le 30 août et le 5 septembre, un chiffre en augmentation (+ 13 %) par rapport à la période de sept jours qui précède. Le total d’infections depuis le début de l’épidémie en Belgique est désormais de 89 141 cas.

10h15. Le personnel de nettoyage des trains de Lyon menace d’une nouvelle grève. Des salariés de la Pyrénéenne demandent une augmentation de salaire  et une semaine de travail réduite à cinq jours. « Ce sont les premiers de corvée depuis le confinement », considère Patrick Mondon, porte-parole de SUD-Rail Lyon.

10 heures. Air France devrait revoir à la baisse son programme de vols pendant l’hiver. La compagnie nationale française n’a pas encore officialisé son programme de vol pour la prochaine saison hivernale, du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Mais selon le site Airlineroute, la compagnie a déjà suspendu à Paris-CDG quatre routes vers Belgrade, Bergen, Gênes et Wroclaw. Air France devrait également suspendre les routes reliant Nantes-Atlantique, à Düsseldorf et Hambourg. Parmi les réductions de fréquences prévues au départ de Roissy, les plus importantes concernent Barcelone (de 49 à 33 vols par semaine) et Munich (de 41 à 26-27). Des rotations quotidiennes seraient également suspendues par exemple vers Londres-Heathrow, Genève, Berlin, Dublin, Florence, Lisbonne, Madrid, Moscou, Prague ou Venise.

9h45. Reprise des compétitions de football américain aux Etats-Unis. Le football américain (NFL), sport le plus populaire aux Etats-Unis, s’apprête à renouer avec la compétition. La saison s’ouvre jeudi avec l’affiche entre les Chiefs, champions en titre, et les Houston Texans. La majorité des matches se dérouleront à huis clos dans les stades des 32 franchises.

9 heures. Les prix à la production ont ralenti leur chute en Chine. L’effet déflationniste de la crise liée au nouveau coronavirus sur la deuxième économie du monde semble s’atténuer. L’indice des prix à la production (PPI) a reculé de 2 % sur un an le mois dernier. L’indice des prix à la consommation a lui progressé pour sa part de 2,4 % sur un an.

8h35. Nouvelle réunion sur le télétravail. Les syndicats espèrent convaincre vendredi le patronat d’aller plus loin dans les négociations sur le télétravail. Le Medef doit remettre d’ici la réunion un document de synthèse aux syndicats à partir des différentes réunions organisées depuis le 5 juin qui pourrait servir de base pour des accords dans les entreprises. Mais les syndicats veulent aller plus loin et réclament l’organisation d’une négociation d’accord national interprofessionnel (ANI) sur le télétravail.

8h10. Deux nouveaux cas en Chine. Ces cas proviennent de personnes venues de l’étranger, a indiqué l’autorité sanitaire chinoise. Il s’agit du vingt-quatrième jour consécutif sans transmission locale signalée dans le pays. L’épidémie de coronavirus a causé au total 4634 décès en Chine.

7h50. La session du parlement européen déplacée à Bruxelles. La session du Parlement européen prévue la semaine prochaine à Strasbourg a été déplacée à Bruxelles. « La décision adoptée par les autorités françaises de classer l’ensemble du département du Bas-Rhin dans la zone rouge nous oblige à reconsidérer le déplacement à Strasbourg », a déclaré le président du Parlement européen, David Sassoli.

7h35. La pandémie pourrait coûter 4 milliards d’euros aux clubs européens de football. Selon l’ECA, le syndicat européen des clubs, « nombre de clubs risquent leur existence ». Selon une étude auprès des clubs dans dix ligues européennes, le manque à gagner serait de l’ordre de 3,6 milliards d’euros en deux saisons en raison du Covid-19 (1,5 milliard en 2019-20 et 2,1 milliards en 2020-21).

7h30. Vers la suppression de 1390 postes chez Beneteau. Durement touché par la crise, le constructeur de bateaux Beneteau pourrait supprimer un sixième de son effectif dans le monde. Les mesures envisagées « se traduiraient par la fermeture, la cession ou la mise en sommeil de cinq sites sur 24 et une réduction des effectifs comprise entre 710 et 1390 personnes sur les 8361 salariés qui étaient présents dans le groupe au 31 août 2019 », a précisé l’entreprise

7h25. Un nouveau lycée fermé en Bretagne. La préfecture d’Ille-et-Vilaine a annoncé la fermeture temporaire d’un lycée à Redon en raison d’un grand nombre de cas de Covid-19. Trois enseignants et deux élèves sont positifs et 27 personnes sont considérées comme des cas contacts. Le lycée devrait rouvrir à partir du 23 septembre.

7h20. François Bayrou sans le masque. Le nouveau Haut-commissaire au Plan a été filmé mardi près du Premier ministre Jean Castex alors qu’il ne portait pas de masque. Il va devoir se faire tester aujourd’hui.

7h10. U n rassemblement de motards sans doute lié à plus de 260 000 cas de coronavirus aux Etats-Unis. Les 460 000  motards qui se se sont rassenblés en août dans le dakota du sud  auraient conduit à une importante vague de contamination. Cette étude, menée par des économistes de l’université de San Diego et publiée par l’Institute of Labor Economics (IZA), reste une approximation statistique et non scientifique. Elle est fondée sur des données anonymisées de mobilité issues des téléphones portables dans et autour de la petite ville de Sturgis. En rapprochant ces données géographiques aux chiffres officiels de cas de Covid-19 au cours du mois d’août, les chercheurs ont estimé la vague de contagions née à Sturgis et s’étant répandue dans tout le pays.

7h05. 504 décès de plus au Brésil. Plus de 14 200 cas supplémentaires ont été recensés au Brésil. Le pays compte plus de 4,1 millions de cas d’infection et 127 464 décès.

7 heures. 1176 cas de plus en Allemagne. Le nombre de cas de contamination s’élève 253 474 depuis le début de l’épidémie. Neuf décès supplémentaires ont été signalés ce qui porte le total à 9338 morts.

6h45. L’Angleterre interdit les rassemblements de plus de 6 personnes. Ils seront interdits à partir de lundi. Fixée actuellement à 30 personnes, cette nouvelle limite s’appliquera « aux rassemblements à l’intérieur et à l’extérieur, dans les logements privés, les espaces publics extérieurs et des lieux comme les pubs et les restaurants. »

6h30. Plus de 300 000 morts dans la région Amérique latine et Caraïbes. La région Amérique latine et Caraïbes vient de franchir ce seuil. Plus 30 000 décès sont à déplorer au Pérou. De son côté, le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé du monde, derrière les Etats-Unis, avec 127 464 morts et 4 162 073 cas.

6h20. Suspension des essais du vaccin Oxford. Les essais cliniques d’un des vaccins expérimentaux les plus avancés, développé par Oxford et AstraZeneca ont été suspendus. Une décision qui intervient pour élucider un éventuel effet indésirable grave chez un participant. Cette pause dans les essais pourrait retarder l’un des projets occidentaux parmi les plus avancés, avec ceux des sociétés américaines Moderna et Pfizer.

6h10. Jean Castex négatif. Après avoir été en contact avec Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France qui s’est déclaré positif, le Premier ministre a passé un test . Celui-ci s’est révélé négatif. Cependant, le conseil des ministres se fera par visioconférence et l’agenda de Jean Castex a été modifié.

A propos de l'Auteur

-