Publié le: mer, Avr 8th, 2020

DIRECT. Coronavirus Les événements de la journée :

Share This
Tags
 

13h20. Décès de l’athlète italien Donato Sabia. Double finaliste olympique sur 800 mètres en 1984 et 1988, il est mort à l’âge de 56 ans, victime du Covid-19, annonce la Fédération italienne d’athlétisme (Fidal). Sabia, placé depuis plusieurs jours en unité de soins intensifs à l’hôpital de Potenza dans la région de Basilicate au cœur de l’Italie du sud, est décédé quelques jours après son père, également infecté par le virus, précise la Fidal.

13h10. En partance pour l’espace dans l’anonymat. Les trois hommes se préparant à partir pour la Station Spatiale Internationale (ISS) donnent une conférence de presse finale peu habituelle, épidémie de coronavirus oblige. “1L’Américain Chris Cassidy et les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner doivent décoller jeudi à 08H05 GMT du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, pour effectuer une mission de six mois à bord de l’ISS. Pour limiter les risques, leurs proches et les reporters n’avaient toutefois pas été conviés à Baïkonour pour assister à leur dernier point presse. Ce dernier a donc eu lieu par visioconférence, dans une ambiance assez terne.

12h55. La congélation détruit-elle le virus? Contrairement aux bactéries, les virus résistent a priori au froid. Les détails sont à lire dans .

12h50. Sur le déconfinement. La fin du confinement en France ne pourra être envisagée que lorsque la « saturation » des services de réanimation aura été « jugulée » et que les « mesures de contrôle » qui prendront le relais seront « opérationnelles », estime le Conseil scientifique dans son dernier avis.

12h45. Relocalisation d’entreprises. La Caisse des dépôts, bras financier de l’Etat, est prête à contribuer au financement de relocalisations d’entreprises, déclare le directeur général de l’institution Eric Lombard.

12h32. Une ordonnance pour les libéraux en perte d’activité. Le gouvernement a « l’intention de légiférer », sans doute par ordonnance, pour mettre rapidement en place la « compensation de perte de revenus » promise par Olivier Véran aux professionnels de santé libéraux, indiquent les syndicats de pharmaciens.

Le ministre de la Santé a fait état la semaine dernière de « négociations ouvertes avec l’Assurance maladie pour que les libéraux puissent bénéficier d’une compensation de perte de revenus », voire « pour ceux qui le souhaitent de dispositifs d’avance ».

12h30. La Poste rouvre des bureaux. La société, dont les services ont été très réduits annonce qu’elle va rouvrir davantage de bureaux et confirme qu’elle augmentera la fréquence de distribution de la presse, du courrier et des colis.

« Dès cette semaine », le groupe entend ainsi « porter le nombre de bureaux opérationnels à 2 500 », indique le patron du groupe Philippe Wahl.

12h25. Essai clinique de grande ampleur. « Pour les premiers résultats et des premières tendances, rien ne sera disponible avant au moins la fin du mois », prévient la Pr Florence Ader qui pilote l’essai Discovery , destiné à trouver un anti-viral efficace contre le Covid-19.

12h20. « Pas le moment d’assouplir les mesures ». La branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclare qu’en dépit de « signes positifs » observés dans certains pays de la région, il était trop tôt pour réduire les mesures afin de contenir la propagation de la pandémie.

12h15. Halte à la chasse aux pangolins. « Nous craignons aujourd’hui que certains fassent la chasse au pangolin, qui est une espèce protégée et en voie de disparition », s’émeut Charlotte Nithart, de l’association environnementale Robin des Bois.

 

12h05. Les marchés replongent. Les marchés boursiers, à l’exception de Tokyo, calent après deux séances d’optimisme, replongeant sur fond d’inquiétudes liées à l’ampleur de la pandémie qui éloigne l’espoir d’un rapide redémarrage de l’économie.

Comme les Bourses chinoises, les marchés européens ont ouvert en territoire négatif. Vers 09h00 GMT, Paris reculait de 1,82 %, comme Francfort (-1,18 %), Londres (-1,74 %), Milan (-1,01 %) et Madrid (-1,72 %).

12 heures. Le prix des imprimantes en hausse. Le tarif moyen des imprimantes et des cartouches en vente sur Internet a augmenté de plus de 10 % depuis la mi-mars. À qui la faute?

11h50. Les amateurs de pêche appelés au civisme. Plusieurs préfectures de la façade atlantique lancent des appels au civisme à l’occasion des grandes marées de printemps, phénomène qui attire habituellement nombre de pêcheurs de coquillages.

 

11h45. Un meilleur accès aux protections sanitaires pour les petits commerçants. Buralistes, poissonniers, chauffeurs de taxi : la Confédération des commerçants de France (CDF) se dit « très inquiète » pour la santé des chefs d’entreprises et salariés de ses adhérents et réclame un meilleur accès aux protections contre la pandémie.

11h35. Nouveau bilan en Espagne. Le pays recense 757 morts en 24 heures. Il s’agit de son deuxième jour de hausse, portant le bilan à 14 555 décès, alors que la pandémie avait donné des signes d’accalmie la semaine dernière.

11h25. Une ministre suspendue en Afrique du Sud. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa annonce avoir suspendu deux mois une de ses ministres, dénoncée sur les réseaux sociaux pour avoir participé à une fête chez des amis en violation flagrante du confinement.

11h15. Le recyclage des masques est-il possible ? Plusieurs laboratoires français se penchent actuellement sur les possibles réutilisations des masques chirurgicaux et FFP2. Avec des résultats « prometteurs ».

 

11 heures. Pas de dettes mutualisées. L’Allemagne réitère son refus d’envisager des emprunts mutualisés en Europe pour répondre à l’impact économique de la pandémie, après l’absence d’accord sur une réponse collective, dans la nuit, des pays de la zone euro.

10h55. FC Séville au chômage partiel. Le club a présenté un plan de chômage partiel pour réduire le volume horaire hebdomadaire et suspendre certains contrats de ses salariés. Ce plan « affectera au total 254 salariés de notre structure sportive et 106 de la structure non-sportive de notre entité », a-t-il indiqué alors que le confinement a été prolongé jusqu’au 25 avril en Espagne.

10h50. Appel à la grève pour obtenir des masques. La CGT du commerce et des services appelle les personnels des deux secteurs à la grève à partir de mercredi pour réclamer une protection qui selon elle « manque cruellement ».

LIRE AUSSI > Coronavirus : la CGT du commerce et des services appelle à la grève

10h45. Critiques après la visite de Macron en Seine-Saint-Denis. Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde déplore les « messages contradictoires » envoyés par le déplacement d’Emmanuel Macron la ville en la seine saint denis , qui a débouché sur un bref attroupement mettant les gens « en danger », Eric Ciotti LR y voyant un « mauvais exemple ».

10h40. Critique des « coronabonds ». Le ministre néerlandais des Finances Wopke Hoekstra juge que la création de «coronabons  », des euro-obligations, créeraient davantage de problèmes que de solutions pour relancer l’économie sur le long terme une fois la crise passée.

10h35. Des appels toujours bloqués dans le Golfe. Des organisations de défense des droits humains appellent trois monarchies arabes du Golfe à débloquer les appels par internet, pour permettre à leur importante population de travailleurs étrangers de rester en contact avec leurs familles.

Oman, Qatar et les Emirats arabes unis bloquent depuis des années plusieurs applications permettant d’effectuer des appels vocaux et vidéos, disant vouloir protéger les intérêts commerciaux de leurs services publics de télécommunications.

10h30. Boris Johnson dans un « état stable ». Le Premier ministre britannique entame dans un etat stable une journee enn soin intensifs, où il se bat contre le Covid-19 qui a tué près de 6 200 personnes au Royaume-Uni. « Le Premier ministre est dans un état stable » et « il a un bon moral » après deux nuits passées en soins intensifs, indique le secrétaire d’Etat à la Santé, Edward Argar, sur la télévision Sky News.

10h20. Des célébrités appellent les seniors pour rompre leur solitude artistes chanteurs acteurs auprès de bénévoles à Paris pour rompre la solitude des seniors pendant la période de confinement.

Depuis mardi, dans le cadre du dispositif Paris en Compagnie, « des aînés reçoivent […] des appels de la part de personnalités : Elsa Zylberstein, Yamina Benguigui, Catherine Frot, Christophe Lambert, Frank Dubosc, Gad Elmaleh, François-Xavier Demaison, Andréa Ferréol, François Berléand, Dave, Liane Foly », précise la mairie dans un communiqué.

10h15. Vers une pénurie de préservatifs ? Conséquence inattendue de la pandémie, une pénurie mondiale de préservatifs se profile à cause des nombreuses usines et circuits de distribution paralysés, avertit le principal fabricant du secteur. Une situation qui pourrait se révéler « désastreuse » selon l’ONU.

Le Fonds des Nations Unies pour la population souligne que le principal problème est de pouvoir livrer les préservatifs aux communautés les plus pauvres et les plus vulnérables, les plus à risque si les stocks sont épuisés.

10h10. Mince espoir pour le Festival d’Avignon. La plus célèbre manifestation théâtrale au monde, veut encore croire à une édition 2020. « On est inquiet mais on a encore de l’espoir », affirme le directeur du Festival d’Avignon Olivier Py, qui doit dévoiler cet après-midi, en ligne, la programmation « rêvée » de l’édition 2020, prévue du 3 au 23 juillet.

10 heures. Embauches chez Tesco. La chaîne de supermarchés Tesco annonce avoir embauché 45 000 personnes ces deux dernières semaines au Royaume-Uni pour faire face à une envolée d’achats en prévision du confinement mais aussi compenser l’absence d’employés malades.

9h55. Les pharmacies, lieu d’alerte des violences conjugales.Face à la hausse des violences conjugales en période de confinement -plus d’un tiers dès la première semaine – les 22 000 officines de l’Hexagone sont officiellement devenues un lieu d’alerte pour les victimes, à l’instar de ce qui se pratique en Espagne.

Pour Caroline De Haas, du collectif #NousToutes, « toute initiative qui permet de libérer la parole est intéressante même si les premiers retours d’Espagne montrent que ce sont les hommes qui vont à la pharmacie ».

9h50. Confinement en famille. Selon une étude de l’Ifop que nous révélons en exclusivité, les familles avec enfants se disputent plus qu’avant. Nos recettes pour apaiser les tensions 

9h34. Pour Mélenchon, le traçage serait « catastrophique ». Envisagé par le gouvernement, le recours aux techniques de traçage des données des téléphones « ne sert à rien » mais serait « catastrophique » pour « les libertés individuelles et le secret médical », estime Jean-Luc Mélenchon.

9h25. Suspicion de cas à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle. Une quarantaine de marins du porte-avions ont été placés « sous observation médicale renforcée » après u[ne suspicion d’infection au à bord, indique le ministère des Armées. Les marins « présentent les symptômes compatibles » avec ceux observés lors d’une contamination.

9h15. Bientôt une application de suivi sur la base du volontariat. La France travaille au développement d’une application sur smartphone, utilisable « sur la base du volontariat » pour identifier les personnes ayant été en contact avec une personne infectée, expliquent le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O. Dans Le Monde, les deux hommes disent chercher à déminer le sujet sensible du « tracking » (cette technique consistant à essayer d’identifier tous les contacts récents d’une personne infectée) en raison de ses implications sur les libertés individuelles et la vie privée.

Ce projet, baptisé StopCovid, vise à « développer une application qui pourrait limiter la diffusion du virus en identifiant des chaînes de transmission », explique Cédric O. « L’idée serait de prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade testé positif afin de pouvoir se faire tester soi-même, et si besoin d’être pris en charge très tôt, ou bien de se confiner. »

9h05. Pic dépassé dans le Grand Est, en cours en Ile-de-France. La région Grand Est « vient de passer le cap » dans l’épidémie de coronavirus, ajoute Jean-François Delfraissy. « Sur la grande région parisienne, on est probablement juste à la limite. On a des premiers signes qui semblent indiquer que le nombre d’admissions dans les services de réanimation est en train de se stabiliser. »

9 heures. Encore plusieurs semaines de confinement? Si la prolongation du confinement au-delà du 15 avril semble acquise, le président du Conseil scientifique, sur lequel s’appuie notamment le pouvoir exécutif pour prendre ses décisions, recommande une prolongation de « plusieurs semaines ». Jean-François Delfraissy estime, sur franceinfo, qu’il « faut que le confinement persiste encore plusieurs semaines […] On peut commencer à discuter d’une stratégie de ce qu’il se passera dans le post-confinement, mais la poursuite d’un confinement strict est capital ».

 

8h50. Mai 1968 avait été moins mauvais. « Il faut remonter au 2e trimestre 1968, marqué par les événements du mois de mai (NDLR : des grèves massives), pour retrouver une baisse trimestrielle de l’activité du même ordre de grandeur », mais quand même inférieure, explique la Banque de France. Le PIB avait alors chuté de 5,3 %. Elle estime que chaque quinzaine de confinement entraîne un recul de 1,5 % du PIB sur un an.

8h45. Un tiers de l’activité en moins. L’activité a notamment été inférieure d’environ un tiers (-32 %) à la normale sur les quinze derniers jours de mars, selon l’évaluation de la Banque de France, issue d’une enquête réalisée auprès de 8500 entreprises.

8h40. Le PIB en chute de 6 %. Le produit intérieur brut (PIB) français a plongé d’environ 6 % au premier trimestre 2020. Il s’agit de la pire performance trimestrielle de l’économie française depuis 1945. Le PIB s’étant déjà replié de 0,1 % au quatrième trimestre, selon les dernières données de l’institut national des statistiques Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), la France est donc techniquement en récession.

8h30. Les vacances d’été ne sont pas interdites. La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne,a précisé qu’il n’a pas été dit que « les Français ne pourraient pas partir en vacances cet été ». Le secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a appelé à la « prudence » sur la préparation des voyages. Selon Elisabeth Borne, ce sont « les vols à l’étranger » qui sont concernés par ces propos.

8h20. Pourquoi le masque commence à s’imposer.  – Aujourd’hui en France explique comment le gouvernement réfléchit à faire évoluer sa position sur le port du masque malgré des recommandations parfois contradictoires.

8h10. Les hypermarchés ne font pas le plein. Alors que de nombreux magasins alimentaires connaissent une très forte affluence, les plus grands n’en bénéficient pas. « Les ventes des très grands hypermarchés, qui sont des poids lourds de la distribution française, étaient en recul de 16 % sur la deuxième semaine du confinement », détaille Daniel Ducrocq, du cabinet d’études Nielsen. Celles des hypermarchés de taille modeste (moins de 7500 m²) ont baissé de 7 %. En revanche, tous les autres modèles de distribution sont « en forte hausse ». Yves Marin, associé de Bartle, une agence de conseil en distribution, explique que « dans la situation actuelle, les gens préfèrent les courts déplacements à pied, ce qui favorise les supermarchés et les commerces de proximité par rapport aux hypermarchés ».

7h50. Discussion avec un robot. Du personnel médical échange avec un robot de la police dans un hall d’aéroport de Wuhan (Chine).

 

Reuters/Aly Song
Reuters/Aly Song  

7h35. L’Europe n’arrive pas à se mettre d’accord. Une nuit de discussions n’a pas suffi. Les ministres européens des Finances ne sont pas encore parvenus à s’accorder sur une riposte économique commune à la crise causée par le Covid-19. Le point de désaccord principal est celui des « coronabonds » un instrument de dette commun. La mutualisation des dettes constitue une ligne rouge pour l’Allemagne et les Pays-Bas, qui refusent de s’engager dans un emprunt commun avec des Etats très endettés du Sud, qu’ils jugent laxistes dans leur gestion. Le Danemark, l’Autriche, la Suède et les pays baltes sont dans leur camp.

7h20. Mort du chanteur folk américain John Prine. John Prine, légende de la musique folk américaine, est mort mardi à 73 ans de complications liées au coronavirus. Il s’est, en 50 ans de carrière, forgé l’image d’un maître des mots, spécialiste des ballades mélancoliques teintées de surréalisme. L’une de ses chansons contre la guerre du Vietnam, « Your flag decal won’t get you into heaven anymore », a connu une seconde jeunesse au début des années 2000 avec les interventions américaines en Afghanistan et en Irak. Elle lui a aussi valu beaucoup d’attaques.

7h10. Le chef de la marine américaine limogé. Le secrétaire à l’US Navy, la marine américaine, Thomas Modly, vivement critiqué pour sa gestion de la crise provoquée par la contamination au Covid-19 du porte-avions nucléaire Theodore roosevelt, a démissionné. Il a révoqué, jeudi dernier, le commandant du porte-avions, le capitaine de vaisseau Brett Crozier, qui, quelques jours plus tôt, a tiré le signal d’alarme pour faire évacuer son navire, plusieurs cas du nouveau coronavirus y ayant été enregistrés. La hiérarchie de la Navy, qui a d’abord refusé d’évacuer complètement les 4800 membres de l’équipage, a finalement accéléré les tests et évacué une grande partie des marins.

7 heures. Fermeture des magasins à Pâques en Martinique. Les commerces seront fermes dimanche et lundi de Pâques en Martinique, afin de réduire la circulation dans les rues de l’île. La préfecture justifie cette décision par les bons résultats des trois semaines d’un confinement « globalement bien respecté » et qui a « permis d’éviter d’avoir un pic ». Avec 152 cas et quatre décès au 7 avril, la Martinique a « ce que les médecins de l’hôpital appellent un plateau, c’est-à-dire une exposition de la population qui n’a pas explosé ».

6h45. Trump menace de ne plus financer l’OMS. Le président américain, Donald Trump, menace de ne plus apporter de contribution américaine à l’Organisation mondiale de la santé. Il lui reproche d’avoir eu « tort sur beaucoup de choses ». « Ils reçoivent des sommes énormes de la part des Etats-Unis. Ils ont critiqué la fermeture des frontières (NDLR : aux personnes venues de Chine) quand je l’ai annoncée.

A propos de l'Auteur

-