Publié le: jeu, Juil 2nd, 2020

DIRECT Coronavirus

Share This
Tags

Suivez les événements de la journée en direct :

 

 

 

 

13h00. Véran propose 400 millions supplémentaires pour les soignants, hors médecins. Cette somme porte à 6,4 milliards d’euros le moment des mesures salariales  (hors médecins et internes) désormais proposées.

Insuffisant, répond le syndicat FO-Santé. « La revendication de 300 euros pour tous n’est clairement pas envisageable en l’état », estime ainsi FO, ajoutant que « les propositions du ministre n’étaient pas à la hauteur des revendications ». « Le ministre a souhaité pouvoir avoir quelques jours supplémentaires afin de revenir vers le président de la République pour obtenir de nouveaux arbitrages financiers (…) La balle est à nouveau dans le camp de l’exécutif », a insisté le syndicat. Le Ségur doit se terminer dans une dizaine de jours.

Concernant les médecins, internes et étudiants en santé, le ministre a mis sur la table environ 500 millions d’euros de revalorisations. Sur ce point, une nouvelle séance de négociations a lieu aujourd’hui au ministère.

12h40. Londres pourrait rouvrir ses frontières aériennes. Selon le Daily Telegraph, le gouvernement britannique pourrait lever l’interdiction des voyages non essentiels vers 75 pays, dont la Turquie, la Thaïlande, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Un porte-parole du ministère des Transports a refusé de commenter immédiatement. De même, la quarantaine imposée aux voyageurs venant en Grande-Bretagne pourrait être levée.

12h25. Airbus : 3 378 postes supprimés à Toulouse. Selon le syndicat FO, c’est la proportion de postes menacés sur les 5 000 qui devraient être supprimés à Toulouse. « D’après les chiffres qu’on a vus, les suppressions de postes c’est deux tiers de cols blancs et un tiers de cols bleus », a affirmé à l’AFP Florent Veletchy, délégué syndical central à Airbus de la CFTC, 3e syndicat du groupe.

12 heures. 21 jours de plus avant un McDo. Face à la recrudescence de cas aux Etats-Unis, McDonald’s va décaler de 21 jours, la réouverture de ses établissements, selon un courrier consulté par Reuters. Les activités de drive-in restent accessibles.

11h53. Inquiétude aussi en Serbie. Les autorités serbes ont durci jeudi les mesures de restriction contre le coronavirus pour répondre à un regain inquiétant des contaminations. Après avoir maîtrisé la première vague de l’épidémie début mai, le pays des Balkans recense une résurgence, passant officiellement d’une cinquantaine de contaminations quotidiennes voici un mois à plus de 250 par jour. À Belgrade, après une pause d’à peine un mois, trois hôpitaux ont été ces derniers jours à nouveau transformés en « hôpitaux Covid-19 ».

Les autorités ont proclamé un état de « situation d’urgence » dans les quatre villes les plus atteintes : Kragujevac (centre), Novi Pazar, Tutin (sud-ouest) et Vranje (sud). Le Courrier des Balkans, média de référence dans la région, évoque une situation d’asphyxie  autour de Novi Pazar.

11h45. La voiture privilégiée par les Franciliens depuis le déconfinement. Selon une étude que nous vous révélons en exclusivité, les habitants se sont largement reportés sur la voiture pour aller au travail depuis le déconfinement. De quoi craindre des embouteillages monstres à la rentrée.

11h15. 5 milliards d’euros pour la culture et les médias. Le gouvernement a dévoilé l’enveloppe alloué au soutien de ce secteur sinistré. Sur les 5 milliards d’euros mobilisés, 2,9 milliards l’ont été au travers des dispositifs de soutien (activité partielle, fonds de solidarité, prêts garantis par l’État, exonérations de charges…). Le fonds de solidarité sera accessible jusqu’à la fin de l’année.

Dans le détail :

– 706 millions d’euros pour le spectacle vivant et la musique enregistrée

– 391 millions d’euros en faveur des arts visuels

– 525 millions d’euros pour le secteur du patrimoine et de l’architecture.

– 217 millions d’euros pour la chaîne du livre.

– 320 millions d’euros pour l’industrie du cinéma et de l’image animée.

– 985 millions d’euros ont été mobilisés en faveur des médias et de la communication.

– 666 millions d’euros en faveur de la presse. Ce dernier secteur bénéficie notamment d’ un credit d’impot pour un premier abonnement chez les modestes .

10h30. Didier Raoult attaqué par le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé. Après l’ Ap-hp hier soir , c’est au tour du Conseil scientifique et de la Haute autorité de santé de dénoncer les propos tenus par le professeur marseillais lors de son audition devant les parlementaires la semaine dernière. Les deux organes ont choisi d’alerter l’Assemblée nationale.

Didier Raoult s’était en effet montré trés critique sur la politique sur la politique de dépistage  et avait pointé des « conflits d’intérêts très sérieux » entre certains médecins membres de ces deux instances et les géants pharmaceutiques.

Selon le Pr Delfraissy, le Pr Raoult a fait preuve d’une « certaine forme d’intention de tromper » les députés de la Commission en « entreten (ant) de manière répétée une confusion entre les notions pourtant bien distinctes de liens et de conflits d’intérêts ». Pour rappel, Didier Raoult figurait dans la première mouture du Conseil scientifique mais il n’a jamais souhaité y participer.

 

10h07. Plongé dans le coma en février, Jean-Pierre s’est réveillé dans un autre monde. Hospitalisé dans l’Oise avant que n’éclate la crise sanitaire, cet homme de 56 ans a un temps été considéré comme le patient zéro… Après des mois de coma et de rééducation, il nous raconte son calvaire et son retour dans un nouveau monde.  

9h45. Le bilan rassurant d’Olivier Véran sur la circulation du virus. « En France métropolitaine, nous identifions plus de 200 clusters depuis le déconfinement. […] Il n’y a pas eu de diffusion communautaire à partir d’un cluster depuis 10 semaines » a indiqué le ministre de la Santé sur RTL. « Les zones d’activité du virus restent cantonnées à des lieux précis. Cela ne s’étend pas, contrairement à l’Allemagne ».

9h30. L’exécutif réclame aux entreprises 10 semaines de stocks de masques. « C’est une consigne qu’il est fondamental de respecter. Nous l’avons vu, notre pays n’était pas suffisamment doté de masques, il y avait eu des consignes qui n’étaient pas suffisamment appliquées, sans doute pas suffisamment claires, les entreprises doivent pouvoir protéger leurs salariés », a déclaré M. Véran, interrogé sur cette nouvelle directive sur RTL.

Interrogé sur le financement de ces mesures, il n’a pas explicitement répondu, tout en assurant que « personne n’a dit qu’elles (les entreprises) le feraient seules, nous les accompagnons ». « Les entreprises ont vocation à protéger leurs salariés, il y a des règles qui existent », a-t-il toutefois souligné.

9h12. Le logement neuf en chute libre. Les permis de construire de logements en France ont sans surprise subi un violent coup d’arrêt de mars à fin mai, de même que les mises en chantier, dans un contexte de crise sanitaire et de confinement, montrent des statistiques publiées ce jeudi.

Sur ces trois mois, les permis de construire, indicateur avancé de l’immobilier neuf, se sont élevés à 65 700, soit un recul de 40 % par rapport à la même époque de 2019, selon les chiffres du ministère de la Cohésion des territoires. Le nombre de mises en chantier a pour sa part chuté de 44 % environ, à 53 900.

9h04. En difficulté, taxis et de VTC se livrent une bataille rangée. « Numerus clausus », « baisse de la TVA », « concurrence déloyale » : après le trou d’air du confinement, les professionnels franciliens du transport automobile de voyageurs, dans une situation économique délicate, demandent des mesures pour sauvegarder leurs professions respectives.

Selon le secrétaire général de l’association VTC de France, Arnaud Desmettre, « 30 000 personnes sont sur la sellette » en France.

8h56. La voiture, grande gagnante du déconfinement en Ile-de-France. Selon une étude que nous vous révélons en exclusivité, les Franciliens se sont largement reportés sur la voiture pour aller au travail depuis le déconfinement. De quoi craindre des embouteillages monstres à la rentrée. 

8h42. L’entreprise Phildar placée en procédure de sauvegarde. L’enseigne de fil à tricoter Phildar a été placée en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Lille métropole rapporte ce jeudi France Bleu Nord.

Basé à Neuville-en-Ferrain, le spécialiste du fil à tricoter et de prêt-à-porter en laine, emploie 223 personnes, et compte 44 magasins. Phildar est une entreprise textile historique du Nord. Elle est la toute première société de distribution créée par la famille Mulliez en 1940. L’entreprise enchaînait les résultats négatifs depuis quelques années et sa situation a été aggravée par la crise du coronavirus.

8h27. L’Assemblée vote un geste fiscal pour les militaires engagés. L’Assemblée nationale a voté mercredi soir un geste fiscal pour les militaires engagés dans la lutte contre le coronavirus, via un amendement du gouvernement au troisième projet de budget de crise. Les indemnités versées aux militaires engagés depuis le 25 mars, principalement les 2 500 de l’opération « Résilience », seront ainsi exonérées d’impôt sur le revenu.

8h14. Dernier jour d’école : un petit goût de kermesse, malgré le coronavirus. La plupart des fêtes d’école ont été annulées en raison de la crise sanitaire. Mais dans de nombreux établissements, on s’organise pour se dire au revoir. Et récolter un peu d’argent. 

7h59. Réouverture des frontières : le Sénégal, tenu à l’écart par l’UE, appliquera la réciprocité. Le Sénégal annonce qu’il ne rouvrirait pas son espace aux voyageurs en provenance de pays qui ne procèderaient pas de même avec lui, après avoir été tenu à l’écart d’une réouverture par l’Union européenne de ses frontières. « Suite à la décision de l’Union européenne de bannir le Sénégal de la liste des pays autorisés à voyager dans son espace, l’Etat du Sénégal a pris la décision suivante : le principe de la réciprocité sera applicable à tous les Etats ayant pris des mesures à l’encontre du Sénégal », indique le ministère des Transports aériens sur sa page Facebook.

7h45. Une pause dans le processus de déconfinement dans certains Etats des Etats-Unis. En raison de la remontée des contaminations, certains Etats américains ont dû faire une pause dans le processus de déconfinement. Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a décidé d’interdire, comme au plus fort de la pandémie, tout service de restauration en espaces clos à Los Angeles et 18 autres comtés de l’Etat particulièrement touchés. L’interdiction frappe en outre les bars, cinémas et musées, pour une durée d’ « au moins trois semaines ».

Le gouverneur du Michigan, dans le nord du pays a lui aussi annoncé la fermeture d’une grande partie des bars, identifiés comme étant à l’origine de « foyers récents », tandis que l’Oregon (nord-ouest) et la Pennsylvanie (nord-est) ont rejoint les rangs des Etats rendant obligatoire le port du masque en public.

7h32. La finale de Coupe de football brièvement arrêtée au Danemark. La finale de la Coupe du Danemark a été interrompue près d’un quart d’heure mercredi soir pour cause de supporters rebelles refusant de respecter les règles de distanciation sociale imposées à l’intérieur du stade pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, indique la police.

Lors de la première mi-temps, « l’arbitre a dû suspendre le match jusqu’à 15 minutes, lorsque les supporters de l’AaB (club d’Aalborg, nord-ouest) ont refusé de rester sur les sièges désignés et se sont agglutinés en violation des règles de (lutte contre le) Covid », indique la police du Sydjylland sur Twitter.

7h24. Sorti de confinement pour aller à la plage, un ministre néo-zélandais démissionne. Il était sorti de confinement pour aller à la plage en famille et avait critiqué un des fonctionnaires les plus appréciés du pays : le ministre néo-zélandais de la Santé David Clark, profondément impopulaire, a finalement démissionné ce jeudi.

L’avenir de David Clark au sein du gouvernement de l’archipel avait déjà été sérieusement obscurci en avril, quand il avait reconnu avoir violé les règles du confinement pour se rendre en famille à la plage, une escapade « idiote » qu’il avait regrettée.

7h12. Le cap des 100 000 cas dépassés en Colombie. La Colombie, 4e économie d’Amérique latine, dépasse la barre des 100 000 cas, avec 4 163 nouvelles contaminations en un jour.

6h59. La crainte des 400 000 morts en Amérique latine. En Amérique latine et aux Caraïbes, la situation reste très inquiétante, notamment au Brésil.

Le bilan sur cette partie du continent pourrait dépasser 400 000 morts dans les trois mois si des mesures sanitaires plus strictes ne sont pas prises, selon l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS).

6h45. Le Brésil franchit le cap des 60 000 morts. Le Brésil, pays au monde où le Covid-19 fait le plus de morts chaque jour depuis près d’une semaine, déplore au total 60 632 décès , selon les données du ministère, considérées comme largement sous-évaluées par la communauté scientifique car ce pays pratique peu de tests.

1 038 décès supplémentaires ont été enregistrés dans le pays en 24 heures.

6h40. 128 028 morts aux Etats-Unis. L e nombre de décès dans les dernières 24 heures s’élève à 706, portant le bilan américain de la pandémie à 128 028 morts au total.

6h35. Plus de 50 000 nouvelles infections aux Etats-Unis. Au moins 52 898  en 24 heures, un niveau record depuis le début de la pandémie. Cela porte à près de 2,7 millions le nombre total de cas détectés sur le sol américain.

6h25. 18 nouveaux décès en France. Selon le dernier bilan de la Direction générale de la Santé, 29 861 personnes sont décédées en France du coronavirus, dont 18 ces dernières 24 heures. La baisse se poursuit dans les services de réanimation, où 582 personnes sont hospitalisées.

6h15. 582 personnes en réanimation. 8 336 personnes sont prises en charge au sein des établissements français. Ces dernières 24 heures, 106 nouveaux patients ont été admis. Parmi les patients hospitalisés, 582 présentent une forme grave de la maladie qui nécessite des soins dans les services de réanimation.

A propos de l'Auteur

-