Publié le: lun, Juin 29th, 2020

DIRECT coronavirus

Share This
Tags

11h40. Les écolos lillois veulent les chiffres. Battu de quelque 200 voix par Martine Aubry, Stéphane Baly ne demandent pas le recomptage des voix. Mais les écologistes demandent la publication des chiffres officiels, annonce la voix du nord . « « Nous avons demandé à la mairie et à la préfecture de nous fournir le détail des résultats officiels par bureau pour les comparer avec les résultats enregistrés par nos assesseurs et scrutateurs. Nous souhaitons également obtenir la liste des procurations. »

11h35. Au fait c’est quoi la Convention climat? Composé de 150 membres, elle a planché plusieurs mois et a livré 149 propositionq pour réduire de 40% les émissions  de gaz à effet de serre. Certaines propositions, comme la réduction de la vitesse à 110 km/h sur autoroute, ont déjà provoqué la colère des automobilistes. C’est à ces propositions que le président doit répondre. Les résultats des écologistes au second tour vont évidemment peser dans cette réponse.

11h25. D’abord Borne. C’est pour l’instant la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne qui s’adresse à la Convention climat.

11h15. Fin de l’entretien Macron/Philippe. Le président s’est entretenu avec son Premier ministre avant de prendre la parole devant les membres de la Convention citoyenne sur le climat.

11 heures. Les jardins de l’Elysée se remplissent. Les 150 membres de la Convention citoyenne sur le climat s’installent sur des chaises placées dans les jardins de l’Elysée. Emmanuel Macron, qui s’entretient actuellement avec son Premier ministre Edouard Philippe, doit prononcer un discours devant eux.

10h45. Un scrutin, dix enseignements. Pas toujours facile d’y voir clair un lendemain d’élections. Pour vous aider, voici un bilan, de l’abstention au suspense marseillais en passant par la razzia ecolo et le fiasco LREM. les dix enseignements à lire.

10h30. Edouard Philippe à l’Elysée. Fort de sa large victoire au Havre, le Premier ministre arrive pour s’entretenir avec Emmanuel Macron. Les membres de la convention citoyenne sur le climat doivent aussi être reçus.

10h20. Retour de boomerang pour Schiappa. Les socialistes comme les éléphants ont de la mémoire… et certains ne pardonnent pas. Rachid Temal, sénateur du Val d’Oise et porte-parole du PS, se moque de Marlène Schiappa sur Twitter ce matin. La secrétaire d’Etat est arrivée 4e dans les XIVe avec 8,6 % et ne siégera pas au Conseil de Paris. Rachid Temal rappelle qu’elle avait raillé les 6 % de Benoît Hamon à la présidentielle.

10h05. Le gouvernement ? « Sans nous », disent les écolos. Les responsables d’EELV assurent qu’aucun membre du parti n’entrera au gouvernement à l’occasion du remaniement attendu. « Il n’y aura pas d’EELV dans le gouvernement », martèle le secrétaire national sur Public Sénat. Car selon David Cormand « le centre de gravité de la majorité actuelle ce n’est pas l’écologie, ce n’est pas le social ». « Nicolas Hulot a montré à quel point il avait été empêché d’agir », confirme l’eurodéputé Yannick Jadot sur Europe 1. « Il ne s’agit pas d’entrer dans un gouvernement qui gouverne seul ce pays », ajoute-t-il.

9h45. Mauvaise soirée pour les communistes dans le Val-de- Marne. le PCF perd quattre bastions historiques , Champigny-sur-Marne, Valenton, Villeneuve-Saint-Georges et Choisy-le-Roi au profit de la droite. Seul Villejuif repasse à gauche, avec une tête de liste communiste.

9h25. Les Républicains veulent voir le verre à moitié plein. Le parti de droite reste le parti majoritaire sur les territoires, mais enrigistre de sérieux revers  en perdant Perpignan et surtout Bordeaux, et sans doute Marseille. Pourtant le député du Lot Aurélien Pradié se félicite, et préfère souligner la « déroute colossale LREM ». « Nous devions disparaître. Nous sommes solides. Nous renouons avec les victoires », lance-t-il même sur Twitter.

9h10. La soirée variée de Manuel Valls. L’ancien Premier ministre socialiste n’a pas été avare en compliments hier soir au fur et à mesure des résultats. Un tweet à gauche, un tweet à droite. « Très heureux pour mon ami Olivier Blanchi réélu à Clermont-Ferrand », écrit-il ainsi au sujet de la victoire du socialiste, quelques minutes après avoir publié « toutes mes félicitations à Edouard Philippe pour sa belle victoire au Havre, c’est largement mérité ».

9 heures. Poutou conseiller municipal. L’ancien candidat du NPA à la présidentielle Philippe Poutou est arrivé troisième avec 9,39 % des voix à bordeaux . Il est donc élu au consiel municipal de la ville .

8h50. Paris vaut bien 6 cartes. Une abstention record, une très large victoire pour Anne Hidalgo, et un cuisant revers pour la majorité. Nous vous décryptons le scrutin à l’aide de cartes .

8h35. « Pas une bonne soirée » pour LREM. Le patron du mouvement macroniste Stanislas Guerin ne peut que le reconnaître : « les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qu’on aurait souhaité. « J’ai des déceptions, insiste le délégué général de LREM, on aurait aimé bouger les lignes ».

 
8h20. Les connaissez-vous? C’était peut-être la première fois que vous entendiez leur nom hier soir, mais ils symbolisent la vague verte de ces municipales. Grégory doucet  à Lyon, Michèle Rubirola à Marseille, Pierre Hurmic à Bordeaux, Jeanne Barseghian à Strasbourg, léonore moncond’huy à Poitiers…

8h10. « Non ce n’est pas le retour de la gauche plurielle ». Alors que côté PS, les responsables insistent pour dire que c’est surtout l’union de la gauche qui l’a emporté, le secrétaire national d’EELV met les choses au clair sur LP/public Sénat. « Je ne crois que ce soit un retour à la gauche plurielle, la force propulsive de ces victoires ce n’est pas forcément le côté gauche à l’ancienne mais l’envie de renouveau, avec quelque chose de central qui est l’écologie », insiste David Cormand.

8 heures. Le PS reprend un peu de couleurs. S’il perd Poitiers et a failli être défait à Lille où Martine Aubry l’emporte avec seulement 200 voix d’avance, le PS conserve notamment Paris, Nantes, Rennes, Brest, Clermont-Ferrand, Dijon, Le Mans… Il gagne aussi des villes comme Nancy, Chambéry, Bourges ou encore Laval.

7h50. Le PS derrière un candidat écolo en 2022 ? Sur RTL Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, se dit « un homme heureux ». « C’est une carte de France qui corresppond à ce que j’avais osé rêver », dit-il au sujet des résultats d’hier. Salut-il la vague verte ? « Quand on est une équipe, on compte tous les buts, pas seulement ceux que nous avons marqués avec nos propres joueurs […] Nous avons besoin les uns des autres pour l’emporter et hier soir, la victoire était une victoire d’abord du rassemblement et de ce bloc social-écologique que nous avons constitué », ajoute-t-il. Olivier Faure ne nie pas la dynamique verte et se félicite que « les écologistes soient la force qu’ils sont devenus, non seulement pour eux, mais aussi pour nous tous car nous avons besoin de l’écologie ». Questionné, le patron du PS se dit prêt à « se ranger derrière celui qui incarnera la social-écologie ».

7h35. Paris à la loupe. Anne Hidalgo est confortée à Paris. Agnès Buzyn, arrivée seulement en troisième position dans le XVIIe arrondissement, n’a pas réussi à obtenir suffisamment de voix pour devenir conseillère de Paris. Même revers pour Cédric Villani, candidat dans le XIVe arrondissement. Retrouvez la carte des résultats à paris .

7h30. Dans 4 heures, c’est Macron. Le président prend la parole à 11h30 pour apporter ses réponses aux 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat qu’il reçoit à l’Elysée.

7h15. Une vague amplifiée par le coronavirus ? La future maire écologiste de Strasbourg, Jeanne Barseghian estime que les résultats d’hier marquent un « changement profond de notre société ». « L’écologie est devenue une préoccupation majeure », souligne-t-elle sur BFMTV, une prise de conscience renforcée par la crise sanitaire ».

7h05. Les urnes ne sont plus à la mode. Le faible taux de participation  s’explique en partie par la crainte du Covid-19. Mais pas seulement. D’année en année, les abstentionnistes sont de plus en plus nombreux. Ce second tour a encore battu un record avec près de 60 % d’abstention, alors que les municipales sont considérées l’une des élections préférées des Français.

7 heures. Une France plus verte… sur la carte électorale au moins. Strasbourg, Lyon, Bordeaux, Poitiers notamment ont donné la victoire aux candidats écologistes.

6h55. A voté hier (mais peu). Bonjour ! Le second tour s’est déroulé hier dans plus de 4800 communes. Aujourd’hui, c’est lundi, nous vous racontons en direct réactions et commentaires de ce lendemain de scrutin.

A propos de l'Auteur

-