Publié le: mar, Sep 22nd, 2020

Deux personnes interpellées après l’enlèvement et le viol d’une petite fille de neuf ans dans la Vienne

Share This
Tags

Après l’enlèvement et le viol d’une fillette de 9 ans à Villiers dans la Vienne, deux suspects ont été interpellés et mis en garde à vue lundi 21 septembre.

Ce lundi après-midi, la police de Saumur (dans le Maine-et-Loire) intercepte, après un signalement de la gendarmerie, une voiture volée. Deux personnes sont à bord, l’une d’elle prend la fuite, indique une source proche de l’enquête à franceinfo. La personne restante est immédiatement interpellée. La personne en fuite, elle, est interpellée par les gendarmes un peu plus tard dans la journée, précise la source proche. Au moins l’une des personnes interpellées est suspectée de l’enlèvement et du viol de la filette de neuf ans, qui avait rapidement été retrouvée.

La propriétaire de la voiture aussi victime de viol

La petite fille de 9 ans avait été enlevée dimanche 20 septembre en plein bourg, à Villiers (900 habitants), puis violée. Selon France Bleu Poitou, elle aurait été abordée par un homme à bord d’une Citroën C3, alors qu’elle allait chercher du pain à pied. Selon le maire de la commune, interrogé par France Bleu Poitou, “il s’agirait d’un homme extérieur” au village. 

D’après une source proche de l’enquête, la Citroën C3 volée appartient à une dame de 73 ans qui a elle-même été victime d’un viol vendredi 18 septembre.

Des prélèvements ADN ont été effectués et les gendarmes attendent maintenant de savoir s’ils correspondent. La fillette elle est depuis hier prise en charge ainsi que ses parents par le CHU de Poitiers.

Une centaine de gendarmes de plusieurs unités, appuyés par un hélicoptère, avaient été mobilisés dimanche aux premières heures de l’enquête dans un plan d’intervention immédiat (ex-Epervier), déclenché initialement sur trois départements : la Vienne, les Deux-Sèvres, et le Maine-et-Loire. L’enquête est menée par les gendarmes de la section de recherches de Poitiers.

Le procureur de la République de Poitiers communiquera sur cette affaire ce mardi 22 septembre en début d’après-midi.

A propos de l'Auteur

-