Publié le: lun, Août 5th, 2019

Nouvelle-Calédonie: arrivée d’un nouveau haut-commissaire

Share This
Tags
Laurent Prévost, le 1er septembre 2011 à Paris

Nouméa (AFP) – Laurent Prévost a pris lundi à Nouméa ses fonctions de haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, où il lui incombera notamment de veiller à l’organisation d’un second référendum sur l’indépendance en 2020, après celui de novembre dernier.

Aux côtés du président du gouvernement de cet archipel très autonome et de dirigeants institutionnels, le haut-fonctionnaire a déposé une gerbe au Monument aux morts de la capitale.

L’un des points saillants de la mission de M. Prévost sera d’organiser un deuxième référendum sur l’indépendance, en vertu du processus de décolonisation de l’accord de Nouméa (1998), après un premier scrutin le 4 novembre 2018. Le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la République l’avait alors emporté avec 56,7% des voix.

« Tout l’enjeu, pour les équipes qui m’entourent et pour moi même, est que l’on puisse préparer la deuxième consultation dans d’aussi bonnes conditions et avec le même état d’esprit » que la première, a déclaré le haut-commissaire.

Alors que des tensions, voire des incidents, avaient été redoutés avant le vote du 4 novembre, celui-ci s’était déroulé dans le calme, avec une mobilisation record de 81%.

Laurent Prévost a indiqué qu’il allait s’entretenir avec l’ensemble des acteurs politiques, économiques, culturels et coutumiers de l’île « dans une posture d’écoute » et en vue du prochain comité des signataires de l’Accord de Nouméa, qui devrait se tenir autour de fin septembre à Matignon.

La fixation de la date du prochain référendum sur l’indépendance, qui suscite des divergences, devrait notamment être à l’ordre du jour. Le FLNKS (Front de Libération Nationale Kanak Socialiste, indépendantiste) souhaite que le scrutin ait lieu au deuxième semestre 2020, tandis que l’Avenir en confiance (non-indépendantiste, principal parti de droite depuis les élections provinciales de mai dernier) veut « aller au plus vite » au premier semestre.

Enarque, Laurent Prévost, 52 ans, était précédemment préfet du Val-de-Marne. Il succède à Thierry Lataste, fin connaisseur du dossier calédonien, en poste de juin 2016 à juillet 2019, qui a rejoint le Conseil d’Etat.

A propos de l'Auteur

-

%d blogueurs aiment cette page :