Publié le: mar, Juil 9th, 2019

Elle brûle ses greffages, conformément au Ndigël de Serigne Mountakha(vidéo)

Share This
Tags

 

S’il y a une femme, que le discours de Serigne Mountakha a touchée, c’est bien Absa Diop, résidant en France. Suite au Ndigel à propos des interdits, dans la ville sainte de Touba, elle s’est résignée à brûler tous ces greffages et lance un appel à toutes les femmes à suivre son exemple.

Sokhna Diarra, l’exemple parfait…

“Quand mon père était vivant, je n’ai jamais songé à porter des pantalons, des habits sexy etc. Suite à son rappel à Dieu, j’ai laissé tout de côté, en faisant ce qui lui déplaisait.  Maintenant, j’ai décidé de tout laisser, pour suivre le Ndigël. Et je lance un appel à toutes les femmes.”

“Ces greffages, je les ai achetés trop cher. J’ai même honte de dire le prix. En tous les cas, on peut acheter des tonnes de riz avec le prix de ces mèches.  C’est nous les femmes, qui pouvons changer la société. On dit souvent que nous suivons les pas de Sokhna Diarra, sans mettre ça en pratique. Il est temps de changer.”

 Les mèches et moi , c’est fini…

“On nous donne maintenant l’occasion de nous repentir, alors faisons-le. Arrêtons les khessales, les greffages et consorts. Économisons cet argent pour mieux vivre en famille. J’ai presque fait 30 ans en France et je me rends compte que je n’étais pas sur le droit chemin.”

“Toutes ces mèches, je vais les mettre sur le feu. Et j’invite les femmes mourides à suivre mon exemple. Si elles sont de vraies ferventes, disciples de Serigne Touba, elles n’y verront pas d’inconvénients. Je compte suivre ce Ndigël du khalife général des mourides. Et je ne mettrais plus ces mèches sur ma tête. Plus jamais de la vie.”

Regardez !

SENEGO

 

https://www.ndarinfo.com/Elle-brule-ses-greffages-conformement-au-Ndigel-de-Serigne-Mountakha-video_a26112.html

A propos de l'Auteur

-

%d blogueurs aiment cette page :