Publié le: mar, Juin 11th, 2019

L’économie française devrait ralentir plus que prévu à partir de 2020

Share This
Tags

Les perspectives s’assombrissent pour l’économie tricolore. Selon les dernières projections de la banque de France publiées ce mardi 11 juin, la croissance du produit intérieur brut (PIB) devrait rester au même rythme en 2019 et 2020 (1,3%) avant de légèrement accélérer à partir de 2021 (1,4%). Les conjoncturistes ont révisé à la baisse de 0,2 et 0,3 point leurs projections pour 2020 et 2021 par rapport à celles de mars après avoir déjà abaissé celles pour 2019. Pour Olivier Garnier, directeur des études et des relations internationales à la banque centrale, « le meilleur qualificatif est celui de résilience. La croissance continue sur son rythme de croisière. L’activité est toujours soutenue par la dynamique interne liée au pouvoir d’achat ».

En dépit de cette « résilience », cette révision à la baisse est une mauvaise nouvelle pour le gouvernement, à la veille de l’intervention du Premier ministre. En effet, Édouard Philippe doit prononcer un discours de politique générale ce mercredi 12 juin censé marquer l’acte II du quinquennat d’Emmanuel Macron. Le locataire de Matignon doit ainsi présenter « le calendrier politique mais également les chantiers législatifs ». Un vote de confiance devrait également avoir lieu à l’Assemblée nationale.

Lire aussi : Après les européennes, Macron lâche les freins

La demande intérieure, moteur de la croissance

La demande intérieure reste le premier moteur de la croissance. L’examen des résultats de l’institution bancaire indique que la contribution de la demande interne à la richesse produite s’élève à 1,3 point en 2019, 1,6 en 2020 et 1,5 en 2021 contre 1,3 en 2018. Les économistes de la banque de France estiment néanmoins que les gains de pouvoir d’achat obtenus par les ménages français tardent à se faire sentir sur la consommation.

« Les gains de pouvoir

(…) Lire la suite sur La Tribune.fr
Stimulation du pouvoir d’achat : un effet pschitt sur la croissance ?
UE : la Commission européenne prévoit une croissance en berne
Villeroy de Galhau: « En 2019, la croissance française devrait être deux fois supérieure à celle allemande »

A propos de l'Auteur

-

%d blogueurs aiment cette page :