Publié le: lun, Nov 26th, 2018

Affaire Benalla : le troublant profil du manifestant de la Contrescarpe

Share This
Tags

Selon le « JDD », l’homme agressé par Alexandre Benalla en marge des manifestations du 1er Mai serait fiché par des services de renseignements européens.

 

Les images de ce couple, molesté par Alexandre Benalla le 1er mai sur la place de la Contrescarpe en marge des manifestations parisiennes, ont tourné en boucle pendant des semaines. Georgios D., 29 ans, et sa compagne Chloé P., 30 ans, ont reconnu avoir jeté une carafe d’eau et un cendrier sur les forces de l’ordre, mais assuraient s’être retrouvés sur la place un peu par hasard avec la seule intention d’aller manger une crêpe pour fêter leur «  coup de foudre  ». Ce 25 novembre, le profil du jeune homme prend une autre lumière.

Dans un entretien accordé au Monde le 20 septembre, le jeune homme d’origine grecque assurait ne pas être militant et n’avoir participé qu’à une seule manifestation dans sa vie. «  J’avais 15 ans. Avec toutes les écoles de Thessalonique, contre la guerre en Irak.  » Pendant sa garde à vue avec sa compagne, il avait récusé tout lien avec l’extrême gauche.

Relations avec des groupes clandestins

Le casier de Georgios D. est vierge tant en France qu’en Grèce, mais le JDD révèle qu’il «  figurerait dans les fichiers des services helléniques pour ses relations avec des groupes clandestins en Allemagne, classé comme anarchiste.  » Il serait aussi soupçonné d’avoir participé à plusieurs actions illégales en Catalogne par la police antiterroriste espagnole, et les services de renseignements chiliens l’auraient aussi surveillé à un moment «  sans que l’on sache précisément (…) Lire la suite sur LePoint.fr

A propos de l'Auteur

-