Publié le: lun, Nov 12th, 2018

Une donatrice qui change le destin des enfants cardiaques du Mali

Share This
Tags

Ouvrir un bloc opératoire cardio-pédiatrique à Bamako, au Mali, le fondateur de la Chaîne de l’Espoir en rêvait depuis vingt ans. Le pays manque de structures hospitalières et les enfants qui souffrent d’une malformation cardiaque (8 sur 1 000) sont, au mieux, condamnés au handicap. Avec son complice malien le Dr Diarra, Alain Deloche est même allé frapper à la porte de l’ancien dictateur libyen Khadafi – sans succès. Jusqu’à un coup de fil providentiel, un vendredi après-midi, sur le coup de 16 heures…
Au téléphone, une certaine Mme Festoc qui aimerait faire un geste pour l’association. Rien d’inhabituel, jusqu’à ce que l’interlocutrice énonce le montant de ce « geste » : 2 millions d’euros ! Veuve, Mme Festoc a fait le vœu de rendre hommage à son mari décédé il y a trois ans en faisant un don pour financer un projet à destination des enfants. En route vers l’aéroport de Bamako pour accueillir en personne cette « donatrice qui change le destin du Mali », Alain Deloche n’en revient toujours pas. « Inimaginable ! Là, il y a un mystère qui nous dépasse… »
Un bloc opératoire flambant neuf greffé sur un vieil hôpital
Sur le tarmac, Mme Festoc, heureuse d’être enfin là, a le sourire : « J’attends depuis deux ans et demi ! » La donatrice n’est pas venue les mains vides : dans ses valises, un colis remis en dernière minute à Paris. Les équipes (des médecins maliens et français, des bénévoles de la (…)

 

https://fr.news.yahoo.com/donatrice-change-destin-enfants-cardiaques-131947624.html

A propos de l'Auteur

-