Publié le: ven, Juil 27th, 2018

Affaire Benalla: l’opposition tente de faire monter la pression

Share This
Tags

L’ultimatum a expiré. Alors qu’il menaçait de quitter la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur l’affaire Benalla si la liste des prochaines auditions n’était pas revue, Guillaume Larrivé, le corapporteur, est passé à l’acte jeudi. Le député LR a suspendu sa participation « à ce qui n’est devenu hélas qu’une parodie », après que la présidente de la commission Yaël Braun-Pivet, députée de la majorité, a refusé de soumettre au vote des autres membres les noms de plusieurs personnages de la hiérarchie élyséenne. Selon elle, de telles auditions seraient inutiles, et Patrick Strzoda, le chef de cabinet d’Emmanuel Macron, a répondu aux questions concernant l’Elysée.

Alors que la commission poursuit ses travaux ce vendredi, elle va se concentrer désormais sur des acteurs des forces de l’ordre, en auditionnant à nouveau Alain Gibelin, le directeur de l’ordre public auprès de la préfecture de police (DOPC) et Michel Delpuech, le préfet de police de Paris, ainsi que la compagnie de CRS 15, chargée du maintien de l’ordre sur la place de la Contrescarpe le 1er mai, là où les violences imputées à Alexandre Benalla ont eu lieu. En parallèle, la commission d’enquête du Sénat, chambre où la droite est majoritaire, interrogera elle Christophe Castaner, le chef de la République en marche, mardi prochain.

Pas « une tribune politique »

« C’est une commission qui a pu travailler de façon…

Lire la suite sur BFMTV.com

A propos de l'Auteur

-