Publié le: jeu, Juil 19th, 2018

Espagne : la justice retire les mandats d’arrêt contre Puigdemont

La justice allemande ne veut pas extrader l’ancien président catalan pour rébellion, seulement pour malversation, contrairement à ce que souhaite Madrid.

Carles Puigdemont sera-t-il finalement extradé vers l’Espagne ? Au regard des derniers éléments judiciaires, rien n’est moins sûr. La justice espagnole vient en effet de retirer les mandats d’arrêt internationaux à l’encontre de l’ancien président catalan et de cinq dirigeants indépendantistes en exil.

La rébellion non reconnue

Une décision qui peut paraître surprenante, mais qui intervient une semaine après que la justice allemande ait décidé de n’extrader Carles Puigdemont que pour le seul chef d’inculpation de malversation. Et non de rébellion, un délit passible de 25 ans de réclusion, comme le souhaitait Madrid. Dans son arrêt de jeudi, le juge Pablo Llarena écrit justement refuser l’extradition de l’ex-président catalan pour le seul chef de malversation.

Libres de se déplacer

Dans les faits, Carles Puigdemont, actuellement en Allemagne, et les autres dirigeants catalans, répartis en Belgique et en Ecosse, sont donc désormais libres de circuler à l’étranger sans courir le moindre risque d’être arrêtés et extradés. Ils ne pourront toutefois retourner en Espagne sans être emprisonnés, le mandat d’arrêt courant toujours dans leur pays.

Est-ce pour autant une victoire pour les dirigeants indépendantistes ? Rien permet aujourd’hui d’affirmer ce que ce sera la suite de la procédure. Le même juge Llarena avait déjà retiré un premier mandat d’arrêt international en décembre avant de le réactiver fin mars. Les catalans en exil restent donc vigilants.

“Si nous accueillons positivement cette annonce, nous devons aussi rester prudents jusqu’à ce que le gouvernement espagnol nous garantisse que c’est la fin de l’affaire”, a réagi Aamer Anwar, l’avocat de Clara Ponsati.

Samedi dernier, à Barcelone, des milliers de personnes ont manifesté pour demander la libération des dirigeants indépendantistes emprisonnés et le retour de ceux qui ont fuit l’Espagne.

Le parquet allemand prépare l’extradition de Carles Puigdemont

A propos de l'Auteur

-