Publié le: lun, Juil 16th, 2018

Beyoncé et Jay-Z, amoureux comme jamais au Stade de France

Ce samedi 14 juillet, Beyoncé et Jay-Z ont donné le premier concert parisien de leur tournée On The Run 2 au Stade de France. 2h30 de show placées sous le signe de l’amour.

La dernière fois qu’ils sont passés en ville c’était en 2014. A l’époque, les rumeurs de divorce allaient bon train, Lemonade et 4:44 n’étaient pas encore sortis et le couple Beyoncé et Jay-Z faisait bonne figure. Pour leur grand retour au Stade de France, la diva et le hustler ont vu grand en programmant leurs deux concerts le même week-end que la finale de la Coupe du Monde de football. Si le concert du samedi s’est joué à guichet fermé, celui de ce dimanche 15 juillet se remplit tranquillement suite à l’annonce de la diffusion du match France-Croatie à 17 heures. On peut déjà prévenir le public de ce soir, que la France perde ou qu’elle gagne, si vous êtes au Stade vous allez vivre un moment spécial.

Beyoncé et Jay-Z, acteurs de leur propre vie

Samedi soir, le show a commencé aux alentours de 21 heures. Il fait encore jour et sur l’écran géant, on projette le début d’un film en plusieurs parties qui viendra rythmer tout le concert. Mélange de fiction et d’archives des Carters dans leur real life, les petites pastilles racontent tout ce que les artistes cachent du grand public : les disputes, leur intimité, leurs trois enfants…. Les références sont nombreuses, qu’elles soient religieuses, artistiques ou encore directement liées à la pop culture. Preuve que non Beyoncé et son mari ne sont pas déconnectés du monde dans lequel ils vivent, mieux ils observent tout et s’en inspirent directement, à la source.

PARIS – JULY 14: Beyonce and Jay-Z backstage on the ‘On The Run II’ tour at Stade de France on July 14, 2018 in Paris, France. Beyoncé dress wardrobe by Balmain. (Photo by Robin Harper/Parkwood/PictureGroup)

On ne vous cache pas qu’une fois le petit teaser diffusé, il faudra attendre “Drunk In Love” et la révélation de l’orchestre dans le décor pour que le show commence réellement. A partir de là, tout va très vite c’est près d’une quarantaine de morceaux des répertoires de Jay-Z et Beyoncé qui s’enchaînent. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, pas de complexe pour le rappeur de Brooklyn.

Hova est à l’aise sur scène et donne à ceux qui sont loin d’apprécier les concerts dans des salles aussi grandes, ce naturel qui ne le quitte pas. Le couplet de Pimp C sur “Big Pimpin’” chanté a capella, le “Niggas in Paris” repris comme si on l’entendait pour la première fois ou encore “Dirt Off Your Shoulder” font vibrer la foule.

Parité homme-femme

De son côté Beyoncé rappelle avec aisance qu’elle est certainement l’une des plus belles voix de son époque sur des morceaux comme “Resentment” ou “I Care”. Les moments de grâce sont nombreux pour les deux performeurs, mais c’est vraiment quand ils se retrouvent que la magie opère. On pense à cette entrée magistrale sur “Family Feud” ou l’énergie folle de “Déjà Vu” et cette basse enivrante. Notre grand regret : aucun morceau d’Everything Is Love n’a été joué. Un manque à gagner sur une prochaine tournée peut-être  ? Ou alors les deux stars réservent-elles ce petit cadeau au public américain qui pourra les voir en concert dès le 25 juillet prochain ?

Cela dit, le mot clé de la soirée “love” revient incessamment sur les écrans et dans nos esprits, quand l’un et l’autre se rapprochent sur scène pour célébrer justement cet amour qui a grandit et évolué en même temps que leur carrières respectives. A plus grande échelle, on se dit que si la parité homme-femme et l’égalité salariale existaient vraiment, ça ressemblerait sûrement à ce que Bey et Jay nous ont montré ce soir là.

Beyoncé & Jay-Z | OTR II

A propos de l'Auteur

-