Publié le: dim, Juin 24th, 2018

Le crash d’un ULM fait deux morts dans l’Aveyron

Un dramatique accident d’ULM s’est produit ce dimanche matin, vers 10 h 40, sur la commune d’Arvieu, au sud de Rodez, au lieu-dit Beauregard.

Il a coûté la vie à deux hommes, âgés de 65 ans, le pilote et le passager d’un appareil qui s’est crashé. L’un est mort sur le coup, l’autre n’a pu être ranimé, malgré les efforts des médecins du SMUR et des pompiers de plusieurs casernes du Lévézou.

C’est un agriculteur, témoin de l’accident, qui a extrait les corps de la carcasse de l’ULM. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’engin volant aurait heurté une ligne à haute tension. Pour quelles raisons ? Ce dimanche soir, elles étaient encore ignorées. Accident mécanique ? Luminosité éblouissante ? Ce ne sont là que des pistes évoquées.

L’un président du club d’ULM, l’autre moniteur

En tout cas, ce n’est pas l’inexpérience des deux hommes à bord de cet ULM qui peut être mise en cause. L’un, Georges Astruc, était le président du club ULM de Cassagnes-Begonhès, l’autre, un moniteur de ce même club, arrivé il y a peu de temps dans la région et qui vivait sur la commune de Salmiech. Ce drame a provoqué la consternation au sein du club et dans le monde aéronautique du département, chacun connaissant Georges Astruc, appelé Jo. Il frappe aussi une famille très connue à Rodez, Georges étant le fils de Paul Astruc, l’homme de théâtre et des grands spectacles sur le piton.

Le parquet de Rodez a demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire. Elle a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens de Roissy, avec l’appui de la brigade des transports aériens de Toulouse Blagnac, les Techniciens en identification crimelle du groupement de gendarmerie de l’Aveyron et la brigade de Naucelle.

Il a coûté la vie à deux hommes, âgés de 65 ans, le pilote et le passager d’un appareil qui s’est crashé. L’un est mort sur le coup, l’autre n’a pu être ranimé, malgré les efforts des médecins du SMUR et des pompiers de plusieurs casernes du Lévézou.

C’est un agriculteur, témoin de l’accident, qui a extrait les corps de la carcasse de l’ULM. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’engin volant aurait heurté une ligne à haute tension. Pour quelles raisons ? Ce dimanche soir, elles étaient encore ignorées. Accident mécanique ? Luminosité éblouissante ? Ce ne sont là que des pistes évoquées.

L’un président du club d’ULM, l’autre moniteur

En tout cas, ce n’est pas l’inexpérience des deux hommes à bord de cet ULM qui peut être mise en cause. L’un, Georges Astruc, était le président du club ULM de Cassagnes-Begonhès, l’autre, un moniteur de ce même club, arrivé il y a peu de temps dans la région et qui vivait sur la commune de Salmiech. Ce drame a provoqué la consternation au sein du club et dans le monde aéronautique du département, chacun connaissant Georges Astruc, appelé Jo. Il frappe aussi une famille très connue à Rodez, Georges étant le fils de Paul Astruc, l’homme de théâtre et des grands spectacles sur le piton.

Le parquet de Rodez a demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire. Elle a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens de Roissy, avec l’appui de la brigade des transports aériens de Toulouse Blagnac, les Techniciens en identification crimelle du groupement de gendarmerie de l’Aveyron et la brigade de Naucelle.

A propos de l'Auteur

-