Publié le: mer, Mai 23rd, 2018

Banlieues: Hamon regrette le manque d’ambition de Macron

Share This
Tags

Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations, a regretté ce mercredi le manque d’ambition du discours d’Emmanuel Macron pour les habitants des quartiers en difficulté, notant qu’à l’inverse, « tous les poncifs » sur la banlieue y étaient.

Loin des propositions de Borloo

Jean-Louis Borloo, auteur d’un rapport remis au gouvernement sur le sujet, « n’est pas un ami politique mais il a bossé, objectivement il a bossé, et avec du monde », a reconnu sur France 2 Benoît Hamon, par ailleurs conseiller régional d’Ile-de-France.

« Qu’est-ce qu’on a gardé ? Pas grand-chose (…) On picore », a-t-il ajouté, jugeant que Jean-Louis Borloo « fait le service après-vente (…) et n’a pas le courage de dire que tout ça était très loin de ce qu’il souhaitait ».

Les banlieues « à contribution »

Pour Benoît Hamon, il manque dans le discours du président de la République mardi « la prise en compte de ce que souhaitent les habitants des quartiers eux-mêmes ». A ces 4,8 millions de personnes « on leur dit « pas de plan, une méthode, vous ce sera une méthode » », alors que dans le même temps le gouvernement donne « 3,2 milliards de baisse de l’impôt sur la fortune » aux plus riches, a-t-il critiqué.

« Emmanuel Macron a fait banlieue et terrorisme, banlieue et insécurité, banlieue et drogue, tous les poncifs type Valls-Sarkozy, tout y était, mais pour l’ambition qui consiste à dire nous attendons aujourd’hui des…

A propos de l'Auteur

-