Publié le: dim, Mai 6th, 2018

Jazz furieuse et en pleurs : la candidate traite les chroniqueurs de TPMP d' »ordures »

Share This
Tags

Ce jeudi 3 avril, l’équipe de Touche pas à mon poste a évoqué une actualité du monde de la télé-réalité : le déménagement de Jazz à Dubaï et le très violent braquage dont elle a été victime le 8 avril dernier. Les chroniqueurs, Benjamin Castaldi en tête, n’ont pas été tendres avec la candidate de téléréalité et son compagnon Laurent. Très touchée par cette séquence, Jazz a tenu à leur répondre via un live sur l’application Snapchat. Elle a poussé un énorme coup de gueule : « Vous êtes dégueulasses. Vous êtes une bande d’ordures. Vous êtes malades. Ma fille est de quatre mois. Elle s’est fait gazée. Et vous trouvez ça normal ? »

Entre deux crises larmes en racontant cette nuit d’horreur, la jeune maman a poursuivi : « Je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer. On est des imbéciles parce qu’on montre qu’on a des belles montres, qu’on a des belles maisons, donc c’est normal de se faire braquer. Je n’ai pas l’impression de voir des chroniqueurs adultes mais des gamins haters des réseaux sociaux. » Jazz a ensuite interpellé directement Cyril Hanouna et ne l’a pas ménagé lui aussi : « Je suis trop déçu et blessée de Cyril Hanouna. Je pensais tellement que tu étais quelqu’un de bien, d’honnête et surtout famille. »

Son compagnon tabassé

Pour rappel, Jazz et Laurent ont été victimes de ce cambriolage à leur domicile d’Aix-en-Provence en pleine soirée. Les braqueurs les ont menacés avec des armes à feu. Interrogée par Télé Star, Magali Berdah, agent de stars de téléréalité, est revenue sur le déroule de ce déchaînement de violences : « Les agresseurs ont assis Jazz sur une chaise afin qu’elle soit contrainte de regarder Laurent se faire taper. »

Dans Touche pas à mon poste, Benjamin Castaldi a estimé que le couple a eu le tort d’exhiber ses richesses, dont une montre Rolex de grande valeur, sur les réseaux sociaux : « S’ils n’étaient pas toute la journée sur Insta, ils ne se feraient pas braquer. »Kelly Vedovelli a enfoncé (…)

A propos de l'Auteur

-