Publié le: jeu, Avr 26th, 2018

Campements de migrants: Hidalgo appelle l’État à « changer d’approche »

Share This
Tags

Campements de migrants: Hidalgo appelle l’État à « changer d’approche »

La maire de Paris a dénoncé les conditions de prise en charge des migrants dans la capitale. « C’est l’État qui a les cartes en main », prévient-elle.

« La situation est inhumaine ». La maire de Paris Anne Hidalgo appelle l’État à « changer d’approche » en matière de prise en charge des migrants, pour éviter la multiplication des campements insalubres comme dans le nord de la capitale, dans un entretien au Parisien à paraître vendredi.

« Des campements indignes comme celui-ci, j’en ai vu des dizaines en trois ans. Et si l’État ne change pas d’approche, il y en aura d’autres », affirme Anne Hidalgo, en référence à un campement de plus de 1600 personnes qui grossit depuis plusieurs semaines près de la porte de la Villette.

« L’État a tenu à changer de dispositif »

Ce campement a pris de l’ampleur depuis la fermeture début avril du « centre humanitaire » également installé dans le nord de Paris, porte de la Chapelle. Avec 25.000 personnes prises en charge, ce centre créé mi-2016 « a bien fonctionné » mais « l’État a tenu depuis à changer de dispositif », avec des structures liant hébergement et examen administratif, souligne Anne Hidalgo.

« À l’évidence, le nouveau système qu’il a mis en place ne permet pas de prévenir la réapparition de campements de rue » et « le Défenseur des Droits l’a très bien souligné », ajoute la maire de Paris, pour qui « il faut donc d’urgence que l’État retravaille cela, en lien avec les villes et les associations ».

« Nous n’avons eu qu’un accusé de réception »

« C’est l’État qui a les cartes en main: c’est lui qui…

A propos de l'Auteur

-