Publié le: jeu, Avr 26th, 2018

Paris et Berlin officialisent leur projet d’avion de combat commun

Share This
Tags

Berlin (AFP) – La ministre Française des Armées Florence Parly et son homologue allemande Ursula von der Leyen ont signé jeudi à Berlin un accord pour lancer le projet de futur avion de combat franco-allemand avec un rôle « leader » pour la France.

Le Système de combat aérien du futur européen (Scaf) est la pièce maîtresse de la stratégie de Paris et Berlin pour assurer la souveraineté européenne en matière de défense.

Ce chasseur remplacera ainsi à l’horizon 2040 leurs flottes actuelles d?avions de combat respectives, l’Eurofighter et le Rafale, indique la « Fiche d’expression de besoins » (FEB), le document signé par les ministres, neuf mois après la première mention de ce projet par les deux capitales.

« Le Scaf va révolutionner le mode de combat et nos équipements et permettre des investissements et des innovations plus ambitieuses, le Scaf, ce sont des armées plus puissantes et plus opérationnelles », a résumé la ministre française lors d’une conférence de presse commune à l’ILA, le salon international de l?aéronautique de Berlin.

L’avion sera développé par les avionneurs Dassault et Airbus, avec un avantage donné au français, a indiqué la ministre allemande.

« Quand il y a coopération (industrielle), les nations doivent décider, il y a toujours une nation leader (…) pour le Scaf ce sera la France », a déclaré Mme Von der Leyen.

Dans sa présentation, le ministère des Armées indique que « l’idée est de construire un programme en capitalisant sur les compétences existantes ».

En marge du Scaf, les deux pays ont signé une lettre d’intention pour un projet de patrouille maritime commun à l’horizon 2030 et ont révélé une troisième pièce majeure de la coopération franco-allemande en matière de défense, la maquette de leur projet de drone MALE (Moyenne altitude, longue endurance).

Développé par Airbus, Dassault et l’italien Leonardo dans le cadre d’un programme qui regroupe l?Allemagne, l?Espagne, la France et l?Italie, il sera livré à partir de 2025.

« Les drones auront la capacité à tirer des armements », souligne le ministère des Armées dans sa présentation.

Interrogées sur les difficultés des précédents projets, comme l’A400M qui a multiplié les retards et les dépassements budgétaires, les deux ministres ont assuré avoir retenu les erreurs du passé.

« Nous avons non seulement un impératif en terme de souveraineté mais aussi d’exigence sur les budgets et les délais », a déclaré Florence Parly.

Le Scaf est conçu comme un système complet associant un avion de combat de nouvelle génération, des drones, des avions existants encore en service après 2040, de futurs missiles de croisière et des drones évoluant en essaim.

Il sera connecté à des avions, des satellites, des systèmes de l’OTAN et des systèmes de combat terrestres et navals.

A propos de l'Auteur

-