Publié le: mer, Avr 18th, 2018

Isabelle Sarfati : dans la tête d’une chirurgienne esthétique

Share This
Tags

Interview. On parle souvent des chirurgiens comme d’une catégorie de médecins à part. Car il faut une dose d’inconscience et de désinhibition pour trancher dans nos chairs et nos organes. Confirmation avec cette spécialiste de la reconstruction mammaire qui publie un livre et nous fait découvrir ses secrets.

Son parler-vrai est aussi célèbre que son talent pour la reconstruction mammaire. La chirurgie, c’est sa passion, son quotidien. Comme ses confrères du bloc, le Dr Isabelle Sarfati envisage le corps comme une mécanique à entretenir et à réparer. Sans changer de ton, elle vous raconte aussi bien ses patientes post-cancer qui viennent après une ablation de sein que les demandes esthétiques les plus incongrues et les complexes inimaginables. Souvent pince-sans-rire, elle vous décrit les interventions chirurgicales et esthétiques effectuées sur son propre corps, auxquelles elle se soumet comme vous allez chez le coiffeur.

« 

Je veux pouvoir aider mes patientes

« 

On a rarement approché d’aussi près le mental d’un chirurgien. Ces demi-dieux qui pénètrent nos entrailles, voient nos tumeurs, les découpent, cautérisent, glissent une prothèse sous la chair et suturent comme des tailleurs. Mais comment vivent-ils ce pouvoir d’effraction ? Dotés d’un sang-froid hors normes, ils ont aussi un supplément d’humanité, d’empathie. Les « cancéros », Isabelle les connaît bien ; l’un des plus célèbres spécialistes du sein, Krishna Clough, est son associé et ami. Mais ce n’est pas la voie qu’a choisie Isabelle. « Je ne veux ni traiter ni accompagner vers la mort. Je veux pouvoir aider mes patientes. » En écho, le Dr Clough confie : « Très souvent, celles qui viennent me voir ont peur. Mon obsession, c’est qu’elles repartent avec le sourire. » Il connaît Isabelle depuis leurs études à la fac et se souvient, amusé, « de sa combinaison de pompiste jaune canari assortie à sa voiture » !

A propos de l'Auteur

-