Publié le: mer, Mar 28th, 2018

Airbus prévoit de recruter 1500 personnes dans le monde en 2018, dont près de 800 à Toulouse

Thierry Baril, le DRH d’Airbus chiffre à 1 500 les recrutements que l’avionneur européen réalisera cette année. Entre 50 et 60 % d’entre eux concerneront ses sites toulousains, toutes divisions confondues : l’aviation commerciale ainsi que l’espace qui a engrangé les commandes ces dernières années et la défense.

Au total ce sont 4 000 embauches qui seront prévues en 2018 dans le monde entier, le même niveau qu’en 2017. Ce volume servira surtout à remplacer les départs en retraite mais concernera aussi des créations de postes dans des métiers très demandés comme les spécialistes de données, le numérique, la cybersécurité, etc. Ces métiers dits « digitaux » absorberont à eux seuls 500 créations de postes en 2018.

80 % de cadres

80 % des postes proposés concerneront la population cadres alors que des recrutements se poursuivront dans les métiers de production. Le lycée Airbus dont les candidatures pour la prochaine rentrée sont actuellement ouvertes fournira une bonne partie des compagnons destinés à rejoindre les lignes d’assemblage qui bénéficient d’un carnet de commandes plein pour dix ans.

 

L’an dernier, l’avionneur toulousain a recruté 80 % des diplômés de ce lycée professionnel pleinement intégré à l’usine Saint-Eloi du quartier des Minimes à Toulouse.

Plan de redéploiement interne

Ce plan de recrutements s’articulera avec l’actuel plan de redéploiement interne qui affecte 3 600 postes chez Airbus dans le monde en raison de la baisse des cadences de production de l’A380 et de l’A400 M.

 

Pour la France, l’impact a été chiffré par le syndicat Force Ouvrière à 470 suppressions de postes dont 400 sur les chaînes d’assemblage et 70 à la direction du programme A380. Cent postes seront concernés à Nantes et cinquante à Saint-Nazaire. À Toulouse, 320 postes sont visés dont 250 sur la chaîne d’assemblage final de l’A380 ainsi que 70 postes supplémentaires à la direction du programme du superjumbo (planning, customisation client…).

Airbus utilisera un panel complet de mesures pour déployer son plan comme l’arrêt des contrats d’intérimaires ou des CDD par exemple. Par ailleurs, des effectifs de l’A380 seront redéployés sur les programmes en forte croissance comme l’A320 NEO, l’A330 NEO ou l’A350.

A propos de l'Auteur

-