Publié le: mar, Mar 27th, 2018

Les repas réguliers et non les régimes évitent la prise de poids

Une étude finlandaise montre que le fait de consommer des repas équilibrés à intervalles réguliers serait plus efficace que les régimes pour garder un poids stable, les régimes pouvant entraîner une prise de poids.

L’étude menée par des chercheurs de l’université d’Helsinki a suivi 2452 femmes et 2227 hommes pour évaluer les facteurs habituels de prise de poids chez le jeune adulte, une période clé du contrôle pondéral pouvant influencer les habitudes quotidiennes plus tard dans la vie.

On a demandé aux participants de remplir des questionnaires concernant plusieurs facteurs influençant les changements de poids en début d’étude, à l’âge de 24 ans, et dix années plus tard, à l’âge de 34 ans.

Les chercheurs ont trouvé qu’à peine un quart des sujets réussissaient à éviter la prise de poids au cours des dix premières années (28,6% des femmes et 23% des hommes), et seulement 7,5% des femmes et 3,8% des hommes perdaient du poids pendant cette période.

La plupart des participants prenaient du poids entre 24 et 34 ans, la prise moyenne par an des sujets féminins était de 0,9 kg par an et de 1 kg pour ces messieurs.

Les scientifiques ont découvert que chez les participants des deux sexes, une irrégularité de la prise de repas et l’habitude de faire des régimes pour perdre du poids étaient deux facteurs qui pouvaient entraîner une prise de poids.

Le risque de voir les kilos superflus s’accumuler augmentait aussi chez la femmes lorsqu’elle donnait naissance à deux enfants ou plus, mais aussi lorsqu’elle consommait régulièrement des boissons sucrées et lorsqu’elle n’était pas heureuse dans la vie.

Chez les sujets masculins, le tabac était un autre important facteur de risque de prise de poids.

« Les gens essaient souvent de prévenir et de contrôler leur poids et l’obésité en faisant des régimes et en sautant des repas. Sur le long terme, de telles approches semblent en fait accélérer la prise de poids plutôt que de l’éviter », note Ulla Kärkkäinen de l’université d’Helsinki. « Des études précédentes ont montré qu’environ un adulte finlandais sur deux est constamment au régime. (…) Même si les régimes semblent être une solution logique aux problèmes de contrôle pondéral, ils peuvent en fait augmenter la prise de poids et les troubles de la nutrition sur le long terme. »

Les chercheurs ont aussi trouvé que l’activité physique était un facteur clé pour aider à protéger les femmes de la surcharge pondérale, alors que pour les hommes, de plus longues études et un poids de départ plus important semblaient avoir un effet protecteur.

Les scientifiques en ont conclu que les personnes qui cherchaient à garder un poids stable sur le long terme devaient se concentrer sur la prise régulière de repas, qui s’inscrit dans la logique du fonctionnement naturel du corps, mais que ces personnes devaient aussi prendre soin de leur bien-être global.

A propos de l'Auteur

-