Publié le: lun, Mar 26th, 2018

Comment les Français et les entreprises gèrent les grèves ?

68% des femmes et 62% des hommes se disent non solidaires des 36 dates de grève. Pour 58% des Français ces grèves ont de lourdes conséquences sur leur travail. 71% des Français ont pu se rendre à leur travail durant la grève du 22 mars. 37% ont utilisé leur voiture ou leur moto et 31% le train ou le RER. Les hommes (62%) ont été plus nombreux que les femmes (59%) à prendre une journée de congés. 46% des entreprises seraient prêtes à faire appel à des intérimaires pour palier aux absences.

Suite à la première journée de grève du 22 mars, Qapa.fr, partenaire emploi de tous les français, a voulu savoir comment s’étaient organisés les Français et les entreprises. Un sondage* qui montre une réelle organisation des travailleurs mais un peu moins de la part des professionnels.

Non solidaires !
A la question  » Etes-vous solidaires des 36 dates de grève annoncées ? », les Français montrent clairement leur désaccord. Ils sont en effet plus de 65% à se désolidariser des mouvements de protestation futurs (plus de 68% pour les femmes et 62% pour les hommes).

Des conséquences professionnelles
Les mouvements de grèves vont avoir un impact lourd sur les conditions de travail des Français. En effet, plus de 59% des femmes et 57% des hommes interrogés considèrent que ces évènement ont d’importantes conséquences sur leur activité professionnelle.

Au travail, coûte que coûte !
Néanmoins, les Français ne restent pas passifs. Ainsi, plus de 71% des personnes interrogées déclarent avoir pu se rendre à leur travail durant la journée de grève du 22 mars (72% de réponses pour les femmes et 71% pour les hommes).

La voiture ou la moto : solution N°1
Pour les personnes qui se sont rendues à leur travail, trois moyens de déplacement ont été privilégiés.

En numéro 1, c’est la voiture ou la moto pour 37% des Français. En deuxième place se positionne le train ou le RER à 31%, juste devant les autocar ou les bus avec 19%. Seulement 2% disent avoir fait appel au covoiturage, loin derrière le vélo (8%) ou la marche à pieds (3%).

Congés VS grève
Pour celles et ceux qui n’avait pas la possibilité de se déplacer, la journée de congés a été la solution la plus simple et davantage prisée par les hommes (62%) que les femmes (59%). Les femmes ont été également plus nombreuses à travailler à leur domicile (41%) contre seulement 38% d’hommes.

Les employeurs en souffrance
Côté employeur, les choses semblent plus compliquées. Ainsi, plus de 69% des sociétés interrogées déclarent que les grèves ont fait souffrir leur activité. Pour pallier à ces difficultés, 46% des professionnels seraient prêts à faire appel à des intérimaires afin de palier aux absences dans les entreprises.

*Méthodologie : sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions d’inscrits sur la base Qapa.fr et plus de 135 000 recruteurs qui (commerçants, artisans, TPE, PME, grosses entreprises). entre le 22 et 23 mars 2018. Profils des personnes interrogées : 50% de femmes et 50% d’hommes. Tranches d’âges : 1% de 18-24 ans, 22% de 25-34 ans, 43% de 35-44 ans, 33% de 45-54 ans et 1% de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

Toutes vos infos en illimité et sans publicité à partir d’1€/mois
A propos de Qapa.fr

Qapa.fr est le partenaire emploi de tous les Français. 100% positif 0% souci. Qapa.fr rassemble aujourd’hui 4,5 millions de candidats, 200.000 nouveaux inscrits chaque mois dans tous les secteurs et dans toute la France. En 2016, Qapa.fr a lancé le 1er service de recrutement d’intérimaires en temps réel 100% digital et mobile.

 

 

A propos de l'Auteur

-