Publié le: sam, Mar 24th, 2018

Colo­ra­tion végé­tale : les erreurs à éviter

La colo­ra­tion végé­tale possède de nombreuses vertus. Natu­relle et idéale pour préser­ver la brillance des cheveux, elle exige néan­moins quelques précau­tions afin de profi­ter au mieux de ses quali­tés.
Première erreur à ne pas commettre : conti­nuer à utili­ser des produits chimiques
Si vous optez pour la colo­ra­tion végé­tale afin de donner de l’éclat à vos cheveux tout en préser­vant leur santé, il serait inco­hé­rent de conti­nuer à utili­ser des soins à base de produits chimiques. Pour votre sham­poing, votre après-sham­poing et vos masques, préfé­rez donc les recettes maison ou les produits 100% natu­rels. Les produits indus­triels risquent de nuire aux bien­faits que la colo­ra­tion végé­tale aura appor­tés à vos cheveux, alors rendez-vous dans un maga­sin bio pour choi­sir de nouveaux soins capil­laires. Vous pouvez égale­ment faire comme Vanessa Hudgens : rincer vos cheveux au vinaigre blanc afin de leur appor­ter éclat et brillance.
Seconde erreur à ne pas commettre : opter pour une colo­ra­tion trop éloi­gnée de votre couleur natu­relle
Si vous êtes natu­rel­le­ment brune et que vous souhai­tez deve­nir blonde, la colo­ra­tion végé­tale ne pourra pas exau­cer votre souhait. Pour déco­lo­rer les cheveux, il est malheu­reu­se­ment néces­saire d’utili­ser des produits chimiques. Vous pouvez néan­moins éclair­cir vos cheveux bruns ou châtains à l’aide de certains produits à base d’argile renfor­cés par de la fécule de pomme de terre. Cela permet d’obte­nir de beaux reflets clairs sans avoir besoin d’utili­ser des produits risquant de casser et dessé­cher les cheveux. Si au contraire vous souhai­tez passer d’un blond ou châtain clair à un brun, il est possible de le réali­ser avec une colo­ra­tion végé­tale. Il faudra néan­moins s’y reprendre à plusieurs fois jusqu’à atteindre la teinte dési­rée.
Troi­sième erreur à ne pas commettre : ne pas véri­fier la compo­si­tion de votre colo­ra­tion végé­tale
Prenez soin de lire atten­ti­ve­ment les ingré­dients de la colo­ra­tion végé­tale que vous souhai­tez ache­ter. Certaines marques inscrivent « colo­ra­tion végé­tale » sur leur boîte mais ajoutent des produits chimiques à leur compo­si­tion pour rendre leur produit plus effi­cace. Vous pouvez aussi compo­ser votre colo­ra­tion en choi­sis­sant vous-même les poudres à base de plantes dans des boutiques bio ou sur inter­net. Pour être certaine que votre mélange appor­tera la couleur dési­rée et éviter de vous retrou­ver avec les cheveux verts de Katy Perry, n’hési­tez pas à deman­der conseil à un profes­sion­nel !

 

A propos de l'Auteur

-