Publié le: lun, Mar 5th, 2018

Don de moelle osseuse: «C’est comme une prise de sang et ça peut sauver des vies»

SOLIDARITE – La 13e Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse, qui se tiendra du 10 au 18 mars, met l’accent sur le besoin de trouver de nouveaux donneurs de moelle osseuse, en particulier des hommes jeunes…

Chaque année en France, plus de 2.000 personnes souffrent de maladies graves du sang. Pour les soigner et les guérir, il existe un traitement que l’on ne trouve dans aucune pharmacie : la greffe de moelle osseuse, traitement de dernier recours pour nombre de pathologies. Mais pour en bénéficier, il faut avoir la chance de trouver un donneur compatible. Et quand personne dans son cercle familial ne l’est, le seul espoir vient alors des donneurs anonymes inscrits au

registre national des donneurs de moelle osseuse. « Ce sont nos veilleurs de vie, comme on les appelle », dévoile le Dr Evelyne Marry, directrice du registre France greffe de moelle à

l’Agence de biomédecine. A l’occasion de la 13e Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse, qui se tiendra du 10 au 18 mars, l’établissement souhaite sensibiliser le grand public à cette cause, qui véhicule certaines idées reçues, et espère que de nouveaux donneurs s’engageront.

Rassurez-vous, « on ne vous plante pas une grosse aiguille dans la moelle épinière » !

Si on vous dit don de moelle osseuse, que visualisez-vous ? Une grosse aiguille plantée dans votre dos ? Si oui, alors il y a méprise. « Certains confondent le don de moelle osseuse avec la ponction lombaire, cet examen médical qui n’a rien à voir et qui consiste à recueillir un échantillon de liquide céphalo-rachidien dans la colonne vertébrale », distingue le Dr Evelyne Marry, directrice du registre du don de moelle osseuse à l’Agence de biomédecine.

20minutes

 

A propos de l'Auteur

-