Publié le: jeu, Mar 1st, 2018

Sondage : Macron, une érosion inquiétante

BAROMÈTRE FIGARO MAGAZINE – En pleine période de réforme de la SNCF, la cote de confiance du président est en baisse selon notre baromètre Kantar Sofres.

«L’abandon de la fermeture des petites lignes de la SNCF est le symptôme de la peur de Macron.» Aurélien Pradié, député LR du Lot en est persuadé, l’exécutif craint la majorité silencieuse: tous ces gens qui ne parlent pas mais ne soutiennent pas l’action du gouvernement.

Le dernier baromètre Kantar Sofres illustre bien cet attentisme craintif. Emmanuel Macron comme Edouard Philippe ne dévissent pas, mais leur cote de confiance s’érode progressivement. Comme si le doute s’installait. En mars 1968, l’éditorialiste du journal Le Monde, Pierre Viansson-Ponté écrivait: «La France s’ennuie.» En 2018, on pourrait écrire: «La France s’inquiète.»

En première ligne

Le président de la République et son premier ministre risquent de se retrouver seuls en première ligne pour défendre les réformes, et notamment celle, explosive, de la SNCF. Ils ne peuvent compter sur un gouvernement composé de poids lourds politiques dont la parole porterait. Les ministres politiques ne se font pas entendre (Le Drian, Le Maire) ou ne percent pas (Darmanin, Griveaux).

Ceux issus de la société civile restent prudemment sur leur domaine, voire n’impriment pas. Malgré les unes des journaux et ses passages télé, Jean-Michel Blanquer reste dans les profondeurs du classement. Quant à Nicolas Hulot, le plus populaire, il commence à chuter dangereusement.

+ 3 points pour Alain Juppé

Plus le temps passe et plus l’ancien premier ministre se rapproche de LREM, ou en tout cas s’éloigne de LR! Les sympathisants de La République en marche sont plus nombreux (41 %, + 7) à vouloir qu’il joue un rôle important que ceux des Républicains (30 %, – 3).

– 1 point pour Laurent Wauquiez

Le patron des Républicains paye cher la séquence de la diffusion de ses propos piratés à l’EM Lyon il y a deux semaines: non seulement il recule lourdement chez les sympathisants LR (32 %, – 16), mais il est désormais devancé par Valérie Pécresse auprès d’eux (38 %)!

lE FIGARO

A propos de l'Auteur

-