Publié le: jeu, Déc 28th, 2017

Damso, Booba, Orelsan, Rémy… Top 10 des meilleures punchlines de 2017 !

De Damso à Booba en passant par Orelsan, Deen Burbigo, Rémy ou encore Niro, Davodka, Sadek et Ninho, découvrez dès à présent notre Top 10 des punchlines de l’année 2017

10-  « La réussite fait parler autant qu’elle fait taire, véridique. L’argent divise autant qu’il fédère ». Avec Grand Cru, Deen Burbigo n’a fait que confirmer les espoirs placés en lui. Bourré de punchlines « intelligentes », ce premier opus ressemble à l’oeuvre d’une vie pour un autre MC lambda. Plus en forme que jamais, Deen y balance des rimes gorgées de punchlines avec un flow qu’il calibre comme bon lui semble.  On a sélectionné celle ci-dessus qui figure dans le morceau Fils de riches mais, il y en a une bonne dizaine. Si tu kiffes les phases qui cristallisent une idée, le sens d’un morceau, un fragment de réflexion, l’album de Deen Burbigo est fait pour toi !

deen burbigo,interview,grand cru,style ,cheveux,coiffure,barbe,shopping,tatouage
Deen Burbigo a marqué les esprits avec son premier album

9 – « Désirer c’est chavirer, et je suis loin de la ligne d’arrivée ». Dans son album VVRDL, Sadek n’a rien fait au hasard. « Petit Prince », le titre phare de sa dernière salve où l’on retrouve cette punchline, rend hommage à l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry. Il y décrit les travers de la cité et le danger de l’argent facile. Un album costaud qu’il faut consommer sans modération

Sadek,rappeur,VVRDL,johnny niuuum
La plume de Sadek lâche souvent de vraies pépites

8« Ta vie, c’est d’la merde, à qui la faute ? T’es figurant dans l’film de la vie d’un autre ». Orelsan a sublimé 2017 avec « La fête est finie », son excellent troisième opus dans lequel il règle ses comptes avec ses vieux démons, toujours avec audace et brio. Apaisé et plus mature, le rappeur caennais regarde, sans fard, le chemin parcouru dans son rétro’. Avec son humour désuet et sa plume simple mais efficace, Orelsan a pondu l’un des albums de l’année. Et même si on sélectionne la plus belle de ses punchlines (on a misé sur celle du morceau Zone), ce serait difficile de rendre compte avec justesse de son impact, en l’absence de flow.

7 – « Détestez moi j’me déteste aussi, j’aime pas ma bonté parce qu’elle est nocive » (Niro). Avec Ox7m8re, Niro a pondu le meilleur double album de l’année. Sans prévenir personne, le rappeur qui est à la tête du label Ambition nous a surpris avec deux projets très bien finis. L’artiste découpe les prods avec une facilité déconcertante et calibre son flow comme bon lui semble. Niveau écriture, le MC soigne toujours son phrasé. La punchline sélectionnée est issue du morceau Abbé Pierre de l’album OX7 qu’on recommande vivement.

Niro,OXY7,M8RE,lyrics,critique,Oxymore,album
Niro a surpris tout le rap français avec son double album

6 – « J’ai toujours le mauvais rôle mais je joue que les meilleurs films » Si les lyrics de Booba sont toujours au service de son égotrip, son humour acide donne encore plus de résonance à certaines phases. Et celle qu’on a sélectionné à partir du morceau 113 (en featuring avec… Damso) n’est pas forcément la plus réussie de B2O mais, elle est sans doute celle qui traduit -avec subtilité, il faut l’admettre- la carrière impressionnante de l’interprète de Drapeau Noir.

Booba,tatouage,dos,boxe,B2O,gauche droite gauche d'un boxeur cubain,Unkut,style,look,muscle booba,tattoo,rappeur,instagram
Booba s’est posé oklm sur le trône en 2017

5 – « Je t’invite à tout refaire comme les fesses de Kylie Jenner, j’peux séparer la mer mais je peux pas rassembler nos cœurs« .  Auteur d’une année 2017 extraordinaire, Damso a survolé la concurrence avec une aisance déconcertante. Ecoulé à plus de 300.000 exemplaires, son dernier album Ipséité est déjà considéré comme un classique du rap fr, rien que ça ! L’artiste belge qui utilise le rap comme exutoire pour raconter ses angoisses a aussi la rime assassine. Et sa dernière salve regorge de punchlines bien senties. A la rédac’, on apprécie la phase sélectionnée qui se trouve dans le tube « Signaler ».

Damso,Le visage du rap,rap français,livre photo
Damso a mis tout le monde d’accord en 2017

4 – « Quand l’sang coule dans la street, on n’dit pas qu’la rue à ses ragnagnas ». Rémy est sans aucun doute la plus grosse révélation de l’année. Découvert et validé par Mac Tyer qui suit avec attention le développement de sa carrière, ce jeune rappeur originaire d’Aubervilliers a tout pour convaincre. Sa plume aiguisée et sa manière de kicker en font l’un des artistes les plus attendus par melty en 2018. Et les amateurs de bon rap semblent être du même avis, vu l’engouement autour des clips et des freestyles de Rémy. D’ailleurs, la punchline sélectionnée est issue du freestyle Réminem sur Skyrock.

3 – « J’me suis noyé dans mes rêves parce que ma vie c’était un cauchemar ». Poignant, sincère, le dernier projet de Guizmo baptisé « Amicalement Vôtre » s’écoute qu’avec le coeur. Ce disque sombre et personnel ne va pas te faire danser mais, c’est l’album qu’il faut absolument avoir dans ta playlist cet hiver.  Sans fioritures, la simplicité de la plume de Guizmo raconte le monde entre mélancolie et égotrip, pessimisme et volonté de s’en sortir. Et la punchline sélectionnée est issue du morceau « Noyé dans mes rêves ».

Guizmo,rappeur,Amicalement Vôtre
Guizmo parle aux tripes des auditeurs dans son nouvel album

2– « Et si tout le pays est anorexique, c’est que le président a double menton ». À 21 ans, Ninho a déjà impressionné toute la France. Excellent kickeur à la plume efficace, ce jeune prodige s’est déjà imposé parmi les plus grands du game. On a notamment retenu celle ci-dessus issue du morceau « Comme Prévu » (titre éponyme), qui nous a bien fait marrer à la rédac’.

Ninho,Comme prévu,rappeur,de l'autre côté
Ninho s’est imposé dans la cour des grands

1- « Pour avancer, j’suis pas pressé, au point que même ma dégaine manque d’allure » Davodka n’est pas le rappeur dont on parle le plus souvent sur melty. Mais cet artiste a fait forte impression cette année avec son projet baptisé « Accusé de Réflexion ». Avec son débit de parole qui pourrait faire craquer un épileptique et ses jeux de mots toujours bien sentis, à l’image de cette punchline issue du morceau « Flemme Olympique », le MC a été l’une des belles surprises de 2017.

1 (bonus)– « Elle voulait la rose mais sans les épines, j’ai perdu du terrain comme en Palestine ». Encore une pépite signée Damso dans le morceau Nwaar is new black ! Vu son année exceptionnelle, il était difficile de passer à côté d’une autre punchline de Dem’s. Décidément, le MC du 92i aura mis la barre très haute pour son prochain projet !

A propos de l'Auteur

-