Publié le: lun, Nov 13th, 2017

Soros et Rockefeller seraient contre la baisse de l’impôt sur la fortune aux États-Unis

Le projet de baisse du taux d’impôts pour Américains les plus riches se trouvent confrontés à une opposition inattendue. Ce sont les millionnaires et les milliardaires américains, y compris le financier George Soros, qui se sont adressés au Congrès pour empêcher cette réforme.

Plus de 400 millionnaires et milliardaires américains, y compris le financier George Soros, ont décidé d’adresser au Congrès américain une lettre demandant aux parlementaires de ne pas baisser leurs impôts, informe le Chicago Tribune.

Selon le journal, le gouvernement a commis une erreur, en baissant le taux d’impôts pour les plus riches foyers américains. Dans leur lettre, les plus riches juristes, entrepreneurs et médecins appellent le Congrès à renoncer à cette réforme de la fiscalité, qui aggraverait le problème de la dette publique des États-Unis et «accentuerait les inégalités».

Les auteurs de cette lettre, rédigée à l’initiative de l’organisation Responsible Wealth qui prône des changements progressifs, croient qu’ils doivent, au contraire, payer plus de taxes. Parmi les signataires de cet appel on retrouve les fondateurs de la marque de glace Ben&Jerry’s, Ben Cohen et Jerry Greenfield, ainsi que la designer Eileen Fisher et le philanthrope Steven Rockefeller.

«Je pense que la baisse des impôts est absurde. Affirmer qu’on ne peut pas se permettre de dépenser plus, en baissant le taux d’impôts… c’est dépourvu de sens», a déclaré l’ancien patron d’American Airlines Robert Crandall qui a aussi signé la lettre.

Le nouveau projet fiscal, prévoyant la baisse du taux d’impôts de 39,6% à 38,5% pour les personnes dont le revenu dépasse 500.000 dollars par an, a été présenté au Sénat et à la Chambre des représentants des États-Unis début novembre. Il doit être soumis au Président avant Noël.

Source Sputnik

 

A propos de l'Auteur

-