Publié le: lun, Nov 13th, 2017

Lupita Nyong’o pousse un coup de gueule après avoir été retouchée en une de Grazia

Après Solange, c’est au tour de Lupita Nyong’o d’exprimer son mécontentement après avoir été retouchée en couverture de Grazia UK.

Décidément la presse féminine mode et beauté ne semble jamais vouloir apprendre de ses erreurs. Il y a quelques semaines Solange interpellait vivement le magazine anglais Evening Standard après que la publication ait pris l’initiative, sans la consulter, de supprimer une partie de sa coiffur

Ce vendredi 10 novembre, c’est Lupita Nyong’o qui a fait les frais de l’audace d’un magazine, l’édition britannique de Grazia, qui a jugé bon de supprimer son afro puff et de lisser son crâne au passage. Incroyable.

“Je suis déçue de Grazia”

Ni une, ni deux, dès la publication de la une, l’actrice qui sera bientôt à l’affiche de Black Panther a exprimé son mécontentement et sa déception dans un long post Instagram, qu’on vous traduit ci-dessous.

Comme je l’ai dit clairement si souvent par le passé et de toutes mes forces, j’aime ce que la nature m’a donnée et ce malgré le fait que j’ai grandi en pensant que la peau claire et les cheveux lisses et soyeux était des standards de beauté. Je sais maintenant que ma peau foncée et mes cheveux crépus et frisés sont beaux aussi.“, a rappelé Lupita pour commencer. Elle poursuit : “Etre en couverture d’une magazine me remplit de joie parce que c’est une opportunité de montrer à d’autres personnes à la peau noire et aux cheveux crépus, et plus particulièrement nos enfants, qu’ils sont beaux tels qu’ils sont. Je suis déçue que Grazia m’ait invitée à être en couverture de leur magazine puis ait retouché et lissé mes cheveux pour qu’ils correspondent à leur notion de ce à quoi ressemblent des beaux cheveux.

L’actrice terminera sa tirade en rappelant qu’elle n’a pas donné son consentement. “Si j’avais été consultée, j’aurais expliqué que je ne peux pas soutenir ou approuver le retrait de ce qui fait partie de mon héritage. (…) Il y a encore du chemin à faire pour combattre le préjudice inconscient exprimé à l’encontre du teint des femmes noires, de leurs coiffures et de la texture de leurs cheveux. #dtmh“.

#DTMH, l’acronyme de Don’t Touch My Hair, un terme qu’on a malheureusement pas fini d’utiliser…

A propos de l'Auteur

-