Publié le: mar, Nov 7th, 2017

Pourquoi les salariés en télétravail se sentent mis à l’ecart

Plus souples, plus mobiles, les télétravailleurs sont aussi plus loin de leur environnement professionnel. Une situation qui favorise leur sentiment d’être mis à l’écart. Réalité ou paranoïa ?

Le télétravail progresse mais tous les salariés ne trouvent pas leur bonheur dans cette nouvelle façon de travailler. Du moins, ceux qui ne le pratiquent pas régulièrement. C’est ce que révèle une récente étude* américaine qui a interrogé plus de 1 000 salariés dont 52 % de télétravailleur occasionnels. Selon eux, travailler à distance modifie les liens qu’ils entretiennent avec leurs collègues.

Une réelle vulnérabilité ?

Résultat, ils se sentent mis à l’écart. 67 % des télétravailleurs pensent que leurs collègues ne défendront pas leurs intérêts, contre 59 % des autres salariés. 64 % des télétravailleurs considèrent aussi que leurs collègues ne les tiendront pas au courant des changements, contre 58 % des autres salariés.

Si les salariés apprécient la souplesse du télétravail, ils craignent des relations professionnelles plus compliquées. 41 % des télétravailleurs soupçonnent leurs collègues de médire dans leur dos, contre 31 % des autres salariés. Pire, la distance nourrit une certaine peur du complot : 35 % des télétravailleurs pensent leurs collègues capables de monter une cabale contre eux (26 % des autres salariés).

Les bonnes pratiques pour calmer le jeu

Travailler à distance complique également la résolution des problèmes. Quand ils doivent faire face à une difficulté, 84 % des télétravailleurs confient laisser passer quelques jours avant de s’en occuper, quand 47 % admettent laisser traîner les choses pendant plusieurs semaines.

Quelques bonnes pratiques permettent cependant d’éviter ces situations désagréables. 46 % des managers interrogés conseillent de faire régulièrement le point avec le salarié en télétravail. Emails, messagerie instantanée, SMS, les outils technologiques ne manquent pas. En revanche, mieux vaut privilégier les contacts directs pour renforcer l’esprit d’équipe. Jour de présence obligatoire, visioconférences ou encore rendez-vous téléphoniques permettent d’établir des objectifs clairs. De quoi tirer le meilleur parti du télétravail.

*Étude menée par Joseph Grenny et David Maxfield auprès de 1 153 salariés américains. Les résultats ont été publiés le 2 novembre 2017 dans la Harvard Business Review.

A propos de l'Auteur

-