Publié le: lun, Nov 6th, 2017

Le meurtrier présumé de la joggeuse de Bouloc reste en prison.

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse a décidé, ce lundi après-midi, de maintenir en détention l’homme soupçonné d’avoir tué Patricia Bouchon pendant son jogging, à Bouloc, au nord de la Haute-Garonne le 14 février 2011.

Le corps de Patricia Bouchon avait été retrouvé 45 jours après sa disparition dans la canalisation d’une route à 15 km de son domicile. Âgée de 49 ans, elle avait succombé à une asphyxie.

Le meurtrier présumé, Laurent Dejean, âgé d’une trentaine d’années, avait été interpellé après quatre années « d’énormes investigations » de la gendarmerie et mis en examen pour homicide volontaire en février 2015.

Me Guy Debuisson qui défend Laurent Dejean estime que « les avocats sont toujours déçus quand les juges ne les suivent pas dans leurs intentions… »

« Ceci étant, il y a actuellement une procédure d’appel concernant l’ordonnance de mise en accusation rendue par le juge d’instruction, explique Guy Debuisson. Compte tenu du manque de preuve et de charge à l’encontre de Laurent Dejean dans ce dossier, j’ai bon espoir que la chambre d’instruction prononce un non-lieu concernant notre client. La défense va en tout cas s’employer pour l’obtenir ! »

L’appel sur l’ordonnance de mise en accusation devrait être plaidé avant la fin de l’année. Dans le cas d’un renvoi devant la cour d’assises, le procès ne devrait pas intervenir avant fin 2018.

A propos de l'Auteur

-