Publié le: lun, Sep 25th, 2017

Amal Clooney, rayonnante en rouge à l’ONU : Elle frappe fort contre Daech

La chérie de George Clooney et jeune maman a repris sa croisade contre la terreur et compte aller au bout de son combat.

On l’avait quittée fin août en icône hollywoodienne sur le tapis rouge de la Mostra de Venise, et on la retrouve aujourd’hui à la barre, devant les Nations unies. Trois mois et demi après la naissance de ses jumeaux Ella et Alexander, Amal Clooney est de retour aux affaires. La redoutable avocate a repris le boulot, et son premier coup d’éclat n’a pas tardé à faire réagir ! Jeudi 21 septembre, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté une résolution qui vise à aider l’Irak à réunir des preuves des crimes attribués à l’organisation djihadiste État islamique. Un grand pas que l’on doit en grande partie à Amal Clooney, ainsi qu’à Nadia Murad, ancienne esclave du groupe terroriste.

Bien décidée à combattre Daech avec ses moyens, c’est au nom du Royaume-Uni qu’elle a défendu une résolution reprenant le b.a.-ba du métier d’avocat : pour accuser et faire tomber le coupable, il faut rassembler des preuves. Alors pour faire tomber l’État islamique, il ne faut pas hésiter à aider les pays qui le combattent tous les jours à réunir ces preuves. La chérie de George Clooney, avocate des droits de l’Homme, avait amené avec elle sa cliente Nadia Murad, une ancienne esclave sexuelle de Daech.

Toute de rouge vêtue dans sa robe Bottega Veneta, elle a attentivement écouté le ministre irakien des Affaires étrangères Ibrahim al-Jaafari, qui a à nouveau demandé « la traduction devant la justice de leurs auteurs issus des gangs terroristes de Daech, en accord avec la loi irakienne« . « Nous requérons l’aide de la communauté internationale pour bénéficier de son expertise« , a réclamé le ministre, s’offrant le soutien d’Amal Clooney. « Les Yézidis et d’autres victimes de l’EI réclament justice devant les tribunaux et ils ne méritent rien de moins, a témoigné l’avocate qui héberge elle-même un réfugié yézidi. J’espère que la lettre du gouvernement irakien marquera le début de la fin de l’impunité pour le génocide et les autres crimes commis par l’EI en Irak et dans le monde. »

Amal Clooney – qui plaidait depuis plus d’un an pour que les crimes de Daech fassent l’objet d’une enquête de l’ONU et de poursuites devant les tribunaux internationaux – a donc obtenu gain de cause puisque la résolution 2379 a été adoptée à l’unanimité par les 15 membres du Conseil de sécurité. Elle verra ainsi une équipe d’enquêteurs, dirigée par un conseiller spécial, chargée de recueillir des preuves des crimes de Daech en Irak. Ces éléments pourront ensuite être mis à profit pour juger les militants de l’organisation terroriste aux quatre coins de la planète.

A propos de l'Auteur

-