Publié le: ven, Sep 22nd, 2017

Euro Millions : 14 membres d’une même famille empochent 28 millions d’euros

C’est une histoire incroyable que nous dévoilons. 14 membres d’une même famille viennent d’encaisser leur gain. Le troisième plus gros de l’année… 28 millions d’euros.

Cinq taxis ont stationné mercredi en file indienne devant le siège de la Française des jeux (FDJ) à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). A leur bord, 14 nouveaux riches intronisés millionnaires par la grâce du hasard, venus encaisser leur gros chèque dans les murs de l’entreprise publique.

Signes particuliers : ils appartiennent à la même famille. Le 1er septembre dernier, ces veinards issus des classes moyennes ont, en effet, décroché à la loterie européenne Euro Millions la très coquette somme de 28 287 321 euros, soit environ 2 millions par tête de pipe. Il s’agit là du troisième plus gros gain raflé en 2017 dans notre pays.

 - LP / Infographie

L’acharnement de la bande a fini par payer. Les parents, leurs enfants (tous majeurs) ainsi que leurs frères et soeurs avaient, en effet, l’habitude de miser ensemble depuis plusieurs années. A tour de rôle, ils allaient enregistrer leur bulletin, dépensant collectivement une cinquantaine d’euros par semaine. Cette fois, c’est l’un des fistons qui a validé la grille au tabac Le Corona, boulevard de la République à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), choisissant des numéros au hasard : le 3, le 7, le 8, le 14, le 49 ainsi que les étoiles 5 et 8. Bingo !

Projets : gâter ses proches et partir au soleil

Les membres de la tribu ont découvert l’incroyable bonne nouvelle en consultant les résultats du tirage sur leur smartphone. Le reçu qui vaut de l’or a alors été immédiatement mis à l’abri dans une pochette plastique elle-même dissimulée sous une pile de papiers administratifs.

Pour la remise du magot à la famille chanceuse très nombreuse, la FDJ a dû s’adapter, ouvrant le champagne dans un grand salon et non pas dans le traditionnel espace d’accueil trop étroit. Pas question pour ses interlocuteurs de brûler leur trésor à la vitesse d’une allumette. Ils ont répété avoir «la tête sur les épaules» et «ne pas vouloir faire d’excès». «Je souhaite profiter de la vie mais rester comme je suis», a juré l’un d’eux.

Parmi les projets évoqués, des «investissements immobiliers», des départs vers des destinations au soleil mais aussi, pour l’un d’eux, un «projet de voyage humanitaire». Tous ont, enfin, promis de gâter leurs proches qui n’ont pas eu, eux, la chance de devenir brutalement millionnaires.

Un geste qui est monnaie courante lorsqu’un jackpot s’invite dans un destin. Selon une étude de la FDJ menée auprès de 210 gagnants ayant empoché plus de 1 million d’euros au Loto, à l’Euro Millions ou au Millionnaire, les néofortunés sont 81 % à aider financièrement famille et amis et 75 % à les couvrir de présents.

153 millions en jeu ce vendredi soir

Ce vendredi soir, environ six millions de miseurs français à l’Euro Millions vont croiser les doigts en espérant avoir coché sur leur grille les 5 bons numéros et les deux bonnes étoiles. Ils seront près de deux fois plus nombreux que lors d’un tirage ordinaire. En jeu, un super-jackpot de 153 millions d’euros convoité également par des foules immenses de rêveurs de huit autres pays européens.

La probabilité de toucher cette somme astronomique est infime : une chance sur 139 millions. Si aucun vainqueur ne trouve la formule qui rapporte très gros, le montant de la cagnotte s’enrichira d’une douzaine de millions lors du prochain tirage de mardi. Et ainsi de suite jusqu’au plafonnement du pactole à 190 millions d’euros comme l’impose le règlement.

Ce chèque maximal qui donne le tournis a déjà été encaissé dans le passé par des veinards en Grande-Bretagne en 2012 et au Portugal en 2014. Dans l’Hexagone, le record de gains s’élève à 169 millions d’euros, empochés dans les Alpes-Maritimes en 2012, suivi des 162 millions d’euros raflés dans le Calvados en 2011.

Notre pays comptabilise le plus grand nombre (101) de gagnants de premier rang depuis la naissance de la loterie européenne en 2014, devant l’Espagne (92) et le Royaume-Uni (91).


A propos de l'Auteur

-