Publié le: jeu, Sep 21st, 2017

Ouragan Irma: Edouard Philippe se rendra à Saint-Martin pour la rentrée scolaire de la Toussaint

L’ouragan Irma a tout ravagé sur son passage, y compris les écoles de l’Ile de Saint-Martin. L’objectif : une reprise des cours dans des conditions normales sur l’île « à la rentrée des classes de la Toussaint ». Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mercredi qu’il ferait le déplacement pour cette rentrée scolaire un peu spéciale.

D’ici là, les « élèves scolarisés pourront d’ores et déjà être accueillis dans un certain nombre d’établissements de façon évidemment provisoire à compter du 25 septembre », a-t-il précisé dans une déclaration à l’issue d’un Comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

95 % des bâtiments de l’île touchés

Le chef du gouvernement a également fait état de la situation à Saint-Martin, dont « 178 personnes » sont toujours « en hébergement d’urgence », affirmant que le « BPC Tonnerre (qui doit arriver dimanche à Saint-Martin) va permettre d’apporter des solutions d’une ampleur inégalée pour cet hébergement d’urgence ». Il a précisé que 95 % des bâtiments de l’île Saint-Martin ont été touchés, dont 50 % « des » dégâts lourds mais jugés réparables « et 25 % des dégâts jugés » irrémédiables ».
Des « travaux » sont déjà « engagés là où le bâti est récupérable », a assuré le Premier ministre.

Mais « l’urgence est à certains égards derrière nous », a-t-il estimé, insistant sur « le travail dans la durée, de reconstruction, de renaissance » mais prévenant que « chacun doit prendre ses responsabilités, nous ne pouvons pas envisager la reconstruction à l’identique ».

Edouard Philippe a aussi annoncé principalement pour Saint-Martin le gel des dettes sociales et des procédures contentieuses jusqu’au 31 décembre 2017, ainsi que le report jusqu’au 15 octobre des déclarations des sinistres causés par le passage des cyclones Irma et José. Et la Banque publique d’investissement (BPI) s’engagera à garantir les emprunts consentis par les entrepreneurs qui voudraient réinvestir pour la construction de l’île, a indiqué le chef du gouvernement.

A propos de l'Auteur

-