Publié le: lun, Sep 11th, 2017

Ces cadres qui profitent le plus des hausses de salaires en 2017

Pour la septième année consécutive, les cadres ont vu leur salaire progresser. Une augmentation de 1,7% en 2017, selon la 15e édition du baromètre Expectra* (groupe Randstad), qui étudie chaque année à la loupe les fiches de paie de plus de 70.000 cadres français. Le salaire médian mesuré à partir de cet échantillon s’élève ainsi désormais à 43.544 euros brut par an.

Un salaire auquel il faut y ajouter la part variable de la rémunération. Celle-ci concerne seulement 48% des cadres interrogés en parallèle de cette étude par Monster dans un sondage*. Et parmi ces derniers, dans la moitié des cas, ce variable pèse moins de 10% de la rémunération fixe.

Par filière, ce sont les cadres dans les fonctions commerciales et marketing qui s’en sortent le mieux, avec des augmentations de salaire de 1,9%, suivis par les cadres en comptabilité et en finance (+1,9% sur un an) et ceux de la filière ingénierie et industries (+1,8%).

Par métier, ce sont les chefs de projet infrastructure dans la filière informatique et télécoms qui détiennent la palme cette année. Leur salaire progresse de 6,7% en un an pour atteindre un niveau médian de 44.440 euros brut. Viennent ensuite les chefs de projet webmarketing (+5,5%), les gestionnaires de back office (+5,4%) et les chefs de produit (+5,4%). « Tandis que les plus fortes hausses de salaire avaient bénéficié en 2016 aux métiers de l’IT, structurellement pénuriques, les fonctions commerciales et marketing tirent leur épingle du jeu en 2017, en signant trois des cinq meilleures revalorisations tous métiers confondus », analyse  Christophe Bougeard, directeur général d’Expectra.

 

*Pour la baromètre Expectra, 70.010 fiches de paie ont été analysées, représentant 129 qualifications dont 67 fonctions cadres et 62 fonctions ETAM (agents de maîtrise). L’échantillon est composé de postes en intérim, en CDD et en CDI, sur des profils allant de bac +2 à bac +5. Au total, 9.100 entreprises sont représentées, dont 67 % en province et 37 % en Ile-de-France

**Sondage réalisé en ligne par Monster du 29 juin au 16 juillet auprès de 1.285 salariés de l’encadrement.

 

A propos de l'Auteur

-