Publié le: mar, Juin 27th, 2017

Ces députés issus de l’immigration qui entrent à l’assemblée nationale

Au soir du second tour des élections législatives en France, plus de 442 nouveaux députés ont pu entrer à l’Assemblée Nationale. Un vent nouveau qui porte aussi 9 députés directement issus de l’immigration africaine.

Au total, il sont 577 députés pour débattre des lois durant les cinq années à venir. 38 % de femmes, avec une moyenne d’âge de 48 ans. C’est une nouvelle ère qui s’ouvre au Palais Bourbon, qui fait aussi place à la diversité. En effet, parmi les nouveaux députés, 9 sont issus de l’immigration africaine.

Danièle Obono

C’est la seule députée insoumise élue à paris. Elle a été élue dans la 11e circonscription, sous la bannière du parti de Jean Luc Melenchon « France Insoumise ». Gabonaise d’origine, elle s’était notamment illustrée dans la défense des intérêts de la diaspora gabonaise, face à Ali Bongo.

Amal Amélia Lakrafi

C’est la députée des Français de l’étranger. Amal Amélia Lakrafi est une franco-marocaine âgée de 39 ans. La candidate du parti « La République En Marche » remporte 71,25% des voix dans la 10e circonscription des Français de l’étranger (Afrique et Moyen-Orient) à l’issue du second tour des élections législatives.

Jean François Mbaye

Il sera un des députés du Val de Marne à l’assemblée, sous la bannière du parti « La Republique En Marche ». Jean François Mbaye est désormais député du Val-Marne sous l’étendard de La République en Marche. Marié et père de deux enfants, le député marcheur est juriste en droit de la santé et il enseigne à Paris 8.

Sira Sylla

Elle est originaire du Sénégal et a été élue députée de la 4e circonscription de Seine-Maritime avec 60.73% des suffrages, sous la bannière du parti de l’actuel président de la republique. Avocate en droit du travail, la nouvelle députée de la 4e circonscription de Seine-Maritime a fait des études de droit à Rouen puis une école d’avocats à Lille.

Sonia Krimi

C’est l’une des histoires les plus cocasses des élections législatives. La franco-tunisienne Sonia Krimi se lance en politique et intègre en fin 2016 le mouvement La République En Marche d’Emmanuel Macron. Pourtant, le parti de ne lui fait pas confiance et elle n’est pas investie.
Toutefois, elle décide de se porter en candidate sans être investie et réussit ainsi à battre le candidat officiel d’En Marche. En effet, elle parvient à inverser la tendance et est élue députée de la circonscription de Cherbourg (Manche), avec 60,93 % des voix dimanche dernier.

Saïd Ahamada

Originaire du Modem de Français Bayrou, il quitte le parti en 2002 pour les verts, avant de finir au Parti Socialiste. Said Ahmada, qui est originaire des Comores, finit par rejoindre La Republique En Marche en 2016, et c’est ce qui lui permet d’être élu dans la 7e circonscription des Bouches-du-Rhone.

Patrice Anato

Il s’engage en politique apré avoir été fasciné par un discours d’Emmanuel Macron. Originaire de Lomé, au Togo, il a été élu député de la troisième circonscription de Seine-Saint-Denis avec 57,09 % des voix.

Mounir Mahjoubi

Ministre et originaire du Maroc, Mounir avait une double pression sous ses épaules. Il n’avait pas le droit à l’erreur s’il voulait garder son poste de secrétaire d’État au numérique. Le candidat investi dans la 18e circonscription de Paris, s’est offert le luxe de battre le Premier secrétaire du parti socialiste Jean-Christophe Cambadelis, et donc d’être député au bout des 2 tours.

Laetitia Avia

Autre franco-togolaise, Laetitia Avia n’a que 31 ans, et pourtant, elle a impressionné tout le monde en réalisant un le meilleur score dans la ville de Paris. En effet, la candidate et jeune avocate, était candidate dans la 8e circonscription de Paris où elle a obtenu 65 % des suffrages exprimés. Un des meilleurs résultats dans la région pour son parti, La république en Marche.

A propos de l'Auteur

-