Publié le: jeu, Mai 18th, 2017

François Bayrou, le retour d’un homme d’expérience

François Bayrou, 66 ans, obtient la fonction de garde des Sceaux, ministre de la Justice, dans le gouvernement d’Edouard Philippe. Il fait partie de ceux qui incarnent l’expérience dans la nouvelle équipe. Celui qui n’avait plus de responsabilité nationale depuis son échec aux législatives de 2012, revient sur le devant de la scène politique nationale après avoir parié sur la victoire d’Emmanuel Macron.

Quand il a rejoint Emmanuel Macron en février, François Bayrou a affirmé qu’il n’avait rien demandé en échange. Si ce n’est une grande loi sur la moralisation de la vie publique. Cela ne l’a pas empêché d’obtenir un portefeuille prestigieux, celui de la Justice, et le rang de ministre d’Etat, après avoir négocié âprement des investitures pour ses troupes aux législatives.

Une nomination qui récompense le maire de Pau de son soutien et son renoncement à se présenter pour la quatrième fois à la présidentielle qui avait relancé la campagne du candidat d’En Marche !.

Une nomination qui permet aussi à Emmanuel Macron d’assurer la pluralité politique qu’il avait promise au sein de son gouvernement. François Bayrou et Marielle de Sarnez, la vice-présidente du MoDem (Mouvement démocrate) nommée aux Affaires européennes, représentent le centre avec la ministre des Armées Sylvie Goulard, ex-MoDem.

Une longue carrière politique

François Bayrou apporte sa caution d’honnête homme au nouveau président. L’actuel maire de Pau s’est toujours posé en garant d’une politique « propre » face aux « affaires » et en homme de terrain, l’homme du Béarn aime revendiquer ses origines paysannes.

François Bayrou est issu d’une famille d’agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques. A 23 ans, à la mort de son père, il gère l’exploitation familiale. « Je suis dans le monde politique, le seul qui ait, non seulement des racines, mais une vie dans le monde agricole », se plaît-il à rappeler.

Tout paysan qu’il est, François Bayrou mène une longue carrière politique de tout bord : il est trois fois ministre dans des gouvernements de droite, entre 1993 et 1997, se présente trois fois à l’élection présidentielle : en 2002, 2007 et 2012 il est le candidat d’un centre indépendant. Et lors du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2012, François Bayrou vote pour François Hollande et contre Nicolas Sarkozy.

A défaut d’aller au bout de son destin qu’il a longtemps cru présidentiel, François Bayrou a saisi l’opportunité « d’aider » Emmanuel Macron à concrétiser le rêve qu’il avait lui-même caressé en 2007, quand il était arrivé troisième de la présidentielle.

En 2017, François Bayrou considère que le risque d’une flambée de l’extrême droite est considérable. Il décide de ne pas présenter sa candidature à l’Elysée et propose une alliance à Emmanuel Macron. Le même que Bayrou avait qualifié, il y a quelques mois encore, de « candidat des forces d’argent ».

A propos de l'Auteur

-