Publié le: lun, Mai 15th, 2017

Courir régulièrement permettrait de rallonger l’espérance de vie de trois ans

La pratique ferait chuter le taux de mort prématurée de 40% même chez les fumeurs et aiderait à allonger l’espérance de vie de trois ans.

Une heure de peine, sept heures de vie? La course à pied pratiquée régulièrement semble allonger substantiellement l’espérance de vie, selon une nouvelle étude de plusieurs chercheurs de l’Université d’Etat d’Iowa, rapportée mercredi par le New York Times.

Publiée dans la revue Progress in Cardiovascular Disease, la nouvelle étude met en évidence que ce sport pourrait augmenter la vie de ceux qui ne courent pas d’environ 3,2 ans. A deux conditions: pratiquer ce sport environ six mois sur 40 ans, au rythme de deux heures hebdomadaires. En somme, leur conclusion est qu’une heure de footing augmenterait statistiquement l’espérance de vie de sept heures.

Le plus efficace côté espérance de vie

« Ce n’est pas [un cumul] infini », précise le professeur Duck-chul Lee, co-auteur de l’étude et spécialiste en kinésiologie, sans compter les problèmes articulaires à terme. Le plafond de ces gains serait d’environ trois ans. De l’ensemble des sports étudiés, dont la marche et le cyclisme, le running semble être la plus efficace dans cet apport.

De manière générale, les chercheurs pointent que la pratique de cette discipline -peu importe le rythme- fait chuter le risque de mort prématurée de 40%, « même dans le cas d’un fumeur, d’un gros consommateur d’alcool, ou de problèmes de santé comme l’hypertension et l’obésité », relate le quotidien américain.

Le travail des scientifiques repose notamment sur les données d’une précédente étude, en 2014, sur 55 137 adultes. Celle-ci détaillait déjà des baisses de mortalité chez les adeptes de la course à pied. Si on l’ajoute aux travaux mettant en garde contre les dangers pour la santé de la sédentarité, aucune raison de ne pas chausser ses baskets. Jeudi, le professeur en neurosciences Michel Desmurget, expliquait au micro de France Bleu que « une heure passée devant la télé, c’est 20 minutes de vie en moins ».

A propos de l'Auteur

-