Publié le: lun, Mai 1st, 2017

Découvrez comment le fait de manger tard le soir affecte votre corps

Des études et des spéculations reliant le fait de manger tard le soir à la prise de poids circulent depuis des années, mais cette habitude mène-t-elle réellement à l’obésité ?

Si vous êtes comme moi, du petit déjeuner au dîner, vos repas quotidiens augmentent en quantité. Les gros petits déjeuner son un luxe que je m’autorise le weekend, le déjeuner est souvent simple et rapide, ce qui fait que le dîner est le seul repas dont je profite vraiment. Et je n’ai pas honte de dire qu’après le dîner, il m’arrive de grignoter dans mon canapé devant Netflix. Je suis une adulte et je prends mes propres décisions.

Alors le fait de manger tard fait-il grossir ou non ?

Eh bien oui et non. Il existe de nombreux facteurs pouvant entrainer une prise de poids. Nos repas tardifs habituels dépendent de notre alimentation journalière. En effet, les boissons sucrées et les collations malsaines consommées entre les repas provoquent des pics d’insuline qui ont une incidence sur l’appétit.

Le Dr Christie Wilcox, scientifique a expliqué : « Les pics d’insuline entrainent une augmentation spectaculaire de la glycémie, ce qui fait que votre corps aura faim plus rapidement. L’insuline déclenche le stockage des graisses dans le tissu adipeux, les taux élevés d’insuline favorisent donc la prise de poids ».

« Nos corps de décomposent pas les graisses quand de l’insuline circule dans le sang. Cela signifie donc que quand nous mangeons de la nourriture dont l’indice glycémique est élevé, cela provoque une augmentation des niveaux d’insuline, ce qui revient littéralement à se tirer une balle dans le pied, même si au final, nous consommons moins de calories. »

Alors si tout au long de la journée vous mangez des aliments qui ne sont pas sains, vous serez certainement affamé à l’heure du dîner.

Mais les fringales ne sont pas toujours simples à contrôler. Le côté humain et sensible de votre cerveau veut s’abstenir, mais la partie animale est dix fois plus forte. Comme un enfant obstiné qui accepte de s’habiller contre une « récompense » sucrée, éloignant ainsi votre volonté première bien intentionnée. Heureusement, il existe une façon de contrôler tout cela.

Échanger les aliments malsains contre des aliments à l’indice glycémique faible vous permettra de vous sentir rassasié plus longtemps. Les aliments fonctionnent en synergie, y compris ceux qui sont maigres et riches en protéines comme le poisson, les produits laitiers à faible teneur en matière grasse, les viandes maigres et les légumes secs, ils peuvent tous réduire l’indice glycémique total d’un repas. Choisir des céréales complètes et des aliments riches en fibres peut également aider à perdre du poids. Et si vous ne cherchez pas spécialement à perdre du poids, c’est toujours une façon plus saine de manger. Prend ça dans les dents, partie animale du cerveau !

Et le sommeil est un autre facteur important. L’estomac met environ trois heures à se vider. Le fait d’être assis ou en position verticale aide la gravité à faire son travail et nous permet de digérer de façon efficace. Mais si vous vous allongez quand votre estomac est plein, vous risquez d’avoir des brulures d’estomac et des reflux acides qui pourraient affecter la qualité de votre sommeil.

Et la qualité de votre sommeil a une incidence sur la façon dont votre corps réagit à la nourriture. Des études ont montré qu’une mauvaise nuit de sommeil peut provoquer des envies d’aliments riches en matière grasse et en glucides. Une nuit de qualité comptant sept à neuf heures de sommeil évite les envies de collations.

A propos de l'Auteur

-